Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Jeudi 30 octobre 2014 4 30 /10 /Oct /2014 10:05

On a le droit (nous sommes, paraît-il, en démocratie) d'être critique à propos du barrage de Sivens. Son utilité publique est contestable et, s'il est construit, il profitera à une poignée d'agriculteurs (dont on ignore encore le nombre, les chiffres variant entre une vingtaine et plus de quatre vingts) qui veulent cultiver du maïs dans un endroit qui n'est pas fait pour ça et qui, comme le dit l'auteur de ce blog, "vendraient leur mère pour un verre d'eau" afin d'irriguer leur pognon.

Les "Jeunes agriculteurs" (jeunes jusqu'à quand?) soutiennent le projet, la "Confédération paysanne" est contre. Les écologistes défendent une zone naturelle. Le président PS du conseil général (les élus aiment bien les "grands travaux") a fait voter le projet, les contribuables sont plus réservés.

Agriculteurs contre paysans, écolos contre aménageurs, élus contre citoyens, qui a raison? Et en quoi la mort d'un jeune manifestant permet-elle de juger de la réelle utilité du barrage?

Utilisant leur droit à manifester, des opposants à ce barrage se sont réunis sur le chantier. Ils entendaient faire de leur manifestation une action pacifique.

On commence à le savoir, une manifestation de ce genre entraîne obligatoirement la présence préventive de forces de l'ordre mais aussi attire ceux que l'on a pris l'habitude d'appeler, des "casseurs", des militants de groupuscules anarchistes violents qui, en affrontant les forces de l'ordre, cherchent dans une manifestation de ce genre l'occasion d'enclencher un cycle provocation-répression pour faire basculer de leur côté la majorité non-violente et se donner le prétexte à de nouvelles manifestations "contre la police".

Alors, comment la gendarmerie et son commandement n'ont-ils pas estimé les risques? Pourquoi ont-ils envoyé de si faibles effectifs qui, au lieu du maintien de l'ordre en ont été réduits à livrer une bataille, d'abord pour dissuader leurs agresseurs ensuite pour se défendre? Les videos qui circulent sur le net le montrent bien. Les gendarmes répliquent à des cocktails Molotov par des grenades d'abord lacrymogènes ensuite offensives. Ceux qui sont assez vieux pour avoir été -comme on disait-, "sous les drapeaux" ont pu expérimenter l'effet de ces engins qu'on aurait bien du mal à confondre avec des confettis.

Les fautes sont multiples qui ont abouti à la mort de Rémi Fraisse et à son indécente exploitation politique de l'extrême droite à l'extrême-gauche.

Celle du commandement des forces de l'ordre qui, je l'ai dit, n'a pas su évaluer la situation pourtant évidente et les risques que faisait courir la présence des groupes violents au milieu d'un rassemblement pacifique.

Celle de ceux qui ont élaboré une doctrine du maintien de l'ordre qui envisage un affrontement proche de la guerilla comme un processus normal alors qu'il ne devrait être qu'exceptionnel et n'être que la conséquence d'une mauvaise estimation ou de mauvais renseignements.

Celle de ceux qui ont autorisé la fourniture et l'usage de ces grenades qui sont des matériels de guerre.

Et outre les fautes, il y a les crimes ou au moins les graves délits.

Ceux qui ont voulu au profit de leur idéologie, détourner une manifestation contre un projet local d'aménagement en bataille contre le système.

Ceux qui ont avec préméditation et en préparant du matériel dangereux projeté d'attaquer les gendarmes avec l'intention de blesser sinon de tuer.

Ceux qui ont risqué (ou projeté) de faire blesser et de faire tuer, en se mêlant à eux, des manifestants pacifiques.

Ceux qui ont délibérément cherché la bavure et espéré pouvoir revendiquer un martyr de la répression.

Ceux qui ont réussi à faire tout ça.

Et puis il y a ceux qui exploitent sans vergogne la mort d'un jeune homme dont on ne sait encore s'ils faisait partie des violents ou des pacifiques.

Ceux qui sont contents (même s'ils disent le contraire) d'avoir trouvé l'occasion de crier à la répression policière.

Ceux qui utilisent cette mort comme une argument contre la construction du barrage.

Ceux qui en profitent pour mettre dans le même sac, les défenseurs de l'environnement et les Mamère-Duflot.

Ceux qui font semblant de confondre gauche et gauchisme, Verts et écologistes, manifestants et anarchistes.

Ceux qui comparent la mort de Rémi Fraisse avec celle de Malik Oussekine, non pas pour la déplorer (ou sinon du bout des lèvres) mais pour souligner que si la droite était au pouvoir, la gauche se ferait entendre beauoup plus fort.

Et tous ceux que j'ai oubliés. Qu'ils me pardonnent de ne pas les citer. J'espère que je les ai quand même énervés.

Voilà.

Par Pangloss - Publié dans : Opinions intempestives - Communauté : Ricanons
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Mardi 28 octobre 2014 2 28 /10 /Oct /2014 18:04

Un jeune homme est mort à Sivens. Selon certains, il a reçu une grenade assourdissante qui aurait explosé au contact de son dos, selon d'autres, le projectile a touché son sac à dos rempli de matières explosives.

On verra et on saura la vérité plus tard. Peut-être.

Mais il reste un problème: l'usage par les forces de l'ordre de matériel non plus seulement défensif (bouclier, casque et -à la rigueur-matraque) mais offensif: flashball, grenades lacrymogènes expédiées à tir tendu, grenades "assourdissantes" (qui comme leur nom l'indique peuvent assourdir et provoquer un traumatisme auditif permanent).

Rappelons que les opposants politiques sont nos compatriotes et non nos ennemis.

S'ils violent la loi, ils doivent être appréhendés, sanctionnés et non combattus.

Par Pangloss - Publié dans : Opinions intempestives - Communauté : Ricanons
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Mardi 28 octobre 2014 2 28 /10 /Oct /2014 11:46

Ceux qui partent à la retraite avec un petit cadeau financé par la générosité de leurs collègues ou -dans le meilleur des cas- une prime offerte par leur entreprise, doivent l'avoir mauvaise quand ils apprennent le montant de la retraite chapeau que perçoivent certains dirigeants de grandes sociétés.

C'est ainsi que Gérard Mestrallet, Pdg de GDF-Suez, va en plus des retraites "normales" (de base et complémentaires) dont le total ne doit pas inciter aux lamentations, percevoir plus de huit cent mille euros par an, somme généreusement votée par les actionnaires. On peut rappeler que l'actionnaire principal de GDF-Suez est l'Etat, c'est à dire vous et moi mais que "notre vote" à l'assemblée générale est entre les mains de hauts fonctionnaires qui -coïncidence!- sont les copains de Gérard Mestrallet.

Les grincheux, les ronchons, les jaloux, les aigris et autres syndicalistes calculent à combien de salaires de smicards correspond cette somme faramineuse.

Plus parlant, on pourrait dire aussi aux peigne-cul, aux gagne-petit, aux tireurs de queue de diable, à tous ceux qui, encouragés par la réclame de la Française des jeux, vont chaque semaine, animés d'un espoir insensé, porter quelques euros au bistrot du coin, que le total de ce que touchera Gérard Mestrallet pendant sa retraite est du même ordre qu'un gain au loto (tous les numéros, le complémentaire et plus si affinités).

Avec cent chances sur cent d'emporter le jackpot.
Et même pas besoin de payer le ticket!

Par Pangloss - Publié dans : Opinions intempestives - Communauté : Ricanons
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Samedi 25 octobre 2014 6 25 /10 /Oct /2014 10:02

http://s2.lemde.fr/image/2014/10/25/534x0/4512341_7_b8d8_debat-sur-le-projet-de-loi-de-financement-de_3eaf85a923c3b4453aede5de06eb000c.jpg

Quelqu'un sait-il qui est le type qu'on voit à gauche sur la photo et qui siège sur le banc des commissions à l'Assemblée nationale.?

PS: je suis allé voir dans le trombinoscope de l'Assemblée, il n'y est pas.

Par Pangloss - Publié dans : Huronique - Communauté : Ricanons
Ecrire un commentaire - Voir les 15 commentaires
Jeudi 23 octobre 2014 4 23 /10 /Oct /2014 12:53

Mais qu'est-ce qui leur prend? Depuis quelque temps, c''est la mode: les partis politiques changent de nom. Ça fait un peu rigoler; comme un lifting pour faire oublier une ostéoporose.

C'est ça le problème avec les noms. Prenez la Belle Otéro par exemple. Je ne suis pas certain que l'adjectif "belle" s'appliquait encore à elle quand elle finissait ses jours quasi-centenaire au soleil du Midi.

Et bien, les partis politiques, c'est pareil. Il y a belle lurette que le PS n'est plus socialiste, si tant est qu'il l'ait jamais été. Souvenez-vous: on n'y croyait pas vraiment  même quand à ses débuts ses éléphants chantaient l'Internationale sur les estrades où ils brandissaient leur rose. Le FN est beaucoup plus nationaliste que national et l'UMP a bien du mal à faire croire qu'il est populaire et uni: et que l'agitation peut se confondre avec le mouvement.

Donc tout ce petit monde parle de changer de nom.Comme si on n'allait s'y laisser prendre!

Il feraient mieux de changer de nom eux-mêmes, de prendre un pseudo, de porter un masque, de se laisser pousser la barbe et même -pourquoi pas?- de se mettre entre les mains d'un chirurgien esthétique. En n'oubliant pas, bien sûr, de faire effacer de leur CV leurs démêlés avec la Justice.

Et même comme ça, vous croyez que ça suffira?

Ne serait-ce pas plus simple pour eux comme pour nous qu'ils abandonnent la politique et se retirent chez eux fortune faite?

Chiche!

Par Pangloss - Publié dans : Huronique - Communauté : Ricanons
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Mardi 21 octobre 2014 2 21 /10 /Oct /2014 11:29

De la pantalonnade de nos ministres qui vont demander l'aumône aux Allemands, des déclarations de Martine Aubry, la maire-emptoire de Lille qui a des idées pour relever la France mais pas Lille, de Valls qui a des nerfs, du sex-toy géant de la place Vendôme, du combat de trop que Sarko est en train de livrer, de la sensibilité de plus en plus exacerbée de nos quartiers, de notre président qui n'ose plus se montrer, des évêques qui se mêlent de nos oignons au lieu de s'occuper de leurs fesses, de ceux qui squattent nos télés parce qu'ils ont des films ou des disques à vendre, de ceux qui nous envahissent, de ceux qui les accueillent, de ceux qui -quoi qu'ils disent- n'oseront pas les renvoyer, de ceux qui nous disent comment il faut penser, de ceux qui nous engueulent parce qu'on pense ce qu'on veut (non mais sans blague!), de ceux qui croient nous gouverner et qui seraient incapables de faire tourner une baraque à frites et même du fait que tout ça, c'est avec nos sous que c'est payé ...

... aujourd'hui, je m'en fous.

Par Pangloss - Publié dans : Huronique - Communauté : Ricanons
Ecrire un commentaire - Voir les 11 commentaires
Samedi 18 octobre 2014 6 18 /10 /Oct /2014 21:15

Ceux qui ont dégonflé l'oeuvre d'art qui était érigée place Vendôme n'ont pas suffisamment réfléchi aux conséquences de leur acte. En croyant s'attaquer à une imposture boboïde, ils ont en réalité porté un rude coup au petit commerce..

Les boutiques de souvenirs et les vendeurs à la sauvette qui proposent des tours Eiffel aux touristes auraient pu ajouter à leurs éventaires des plugs anaux peints en vert et les sex-shops auraient, sans mériter l'opprobre des bien-pensants, pu les mettre dans leurs vitrines.

Imaginez le plaisir qu'auraient pu éprouver des parents anglais, italiens, allemands etc mais aussi français à qui leur rejeton au retour d'un voyage scolaire, aurait offert une de ces objets sur lequel on aurait pu lire "Souvenir de Paris".

Oui, imaginez!

Sans compter que se servir d'une tour Eiffel comme plug anal, ça doit faire mal.

Par Pangloss - Publié dans : Huronique - Communauté : Ricanons
Ecrire un commentaire - Voir les 12 commentaires
Jeudi 16 octobre 2014 4 16 /10 /Oct /2014 13:52

La lutte contre la propagation du virus Ebola vue par la ministre de la Santé.

"Les contrôles des passagers à l'arrivée à Roissy sur le vol quotidien d'Air France en provenance de Conakry, en Guinée, un des trois pays les plus touchés par Ebola, démarreront samedi matin, a indiqué la ministre de la Santé", nous dit le JDD.

D'ici là, les passagers et le virus dont ils sont éventuellement atteints pourront pénétrer sans problème sur le territoire français.

Rappelons que ces contrôles ne consistent qu'en une prise de température et un rapide questionnaire.

Quarante-huit heures pour mettre en place cette procédure et seulement sur le seul vol en provenance de Conakry, on se demande si ça va être suffisant.

Espérons que Marisol Touraine n'aura pas à prononcer cette phrase célèbre "Responsable mais pas coupable".

Par Pangloss - Publié dans : Huronique - Communauté : Ricanons
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Jeudi 16 octobre 2014 4 16 /10 /Oct /2014 11:38

Scandale dans le petit monde de la presse de gauche (quasi pléonasme)! Valeurs actuelles a publié l'emploi du temps de deux journalistes du Monde qui enquêtent sur les affaires dans lesquelles serait impliqué Nicolas Sarkozy. Le Monde porte plainte et les journalistes se posent en défenseurs du sacro-saint "secret des sources" dont ils se gargarisent .

Si l'on conçoit fort bien qu'un résistant à un régime politique dictatorial ou un maffieux repenti puissent bénéficier de ce secret, on peut se demander si l'Elysée, le pôle financier ou le ministère de l'Intérieur où les journalistes du Monde, d'après Valeurs actuelles, se sont rendus, peuvent être des sources à protéger d'éventuelles représailles (et de qui, grand dieux?!).

Les deux journalistes sont-ils allés recueillir des informations ou des instructions? Ces informations n'auraient-elles pas plutôt dû être transmises aux juges chargés des dossiers (auprès desquels elles n'auraient sans doute pas bénéficié du même retentissement médiatique)? Et n'était-ce pas le devoir des journalistes (eux aussi d'investigation) de Valeurs actuelles de mettre en lumière la complicité d'une certaine presse avec le pouvoir en place dans sa campagne anti-sarkozyste?

Et comment ne pas, après cette affaire, ne pas ajouter foi aux rumeurs qui assurent qu'il y a à l'Elysée un "cabinet noir" chargé de superviser et d'alimenter cette campagne?

Cette levée de boucliers doit-elle faire entendre que les journalistes pourraient enquêter sur tout et sur tous sauf sur la presse et les journalistes?

Je précise encore une fois que je n'ai aucune sympathie pour Sarko et que je ne souhaite en aucun cas son retour au pouvoir.

Par Pangloss - Publié dans : Opinions intempestives - Communauté : Ricanons
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mardi 14 octobre 2014 2 14 /10 /Oct /2014 17:21

J'ai appris ce matin que Juppé serait préféré à Sarko comme candidat par une majorité de Français de droite mais que les UMPistes militants préféreraient Sarko comme président de leur parti et donc sans doute comme candidat.

On en arrivera à cette absurdité: si la droite arrive au second tour contre la candidate FN, Sarko serait élu malgré le fait que les électeurs de son camp lui préféreraient quelqu'un d'autre.

Mais -on peut rêver- il se peut que Marine ne soit pas au second tour et que l'on doive se décider entre Hollande ou Sarkozy. Vous parlez d'un choix! Heureusement, il restera toujours l'abstention au nom du principe "Not in my name".

Quant à Pépère, ses conseillers en communication lui ont prescrit de tirer les leçons de sa calamiteuse cote de popularité et donc de ne plus faire de visites "sur le terrain" (expression utilisée par les politiciens hors-sol presque aussi insultante que la raffarinade "la France d'en bas") dans des endroits où il risquerait d'être mal accueilli: entreprises, universités, villes, villages et autres lieux peuplés de Français. D'éviter aussi les bains de foule quelle que soit la taille de la foule.

Et rue de Solferino, il peut?

*******

Sur les conseils du Plouc-émissaire, j'ai visité la salle des mariages de Bobigny sur le site de la municipalité. Ça vaut vraiment le coup d'oeil. La diversité enrichissante doit s'y trouver comme chez soi. Les Français de France peut-être un peu moins. Qu'ils se consolent: ils auront une idée de l'Afrique sans risquer de rencontrer le virus ebola. Du moins j'espère.

Par Pangloss - Publié dans : Huronique - Communauté : Ricanons
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires

Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : 29/03/2008
  • Contact
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés