Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 18:12

Nabila fait le buzz et éclipse Pépère. Certains s'en scandalisent. "Comment?", disent-ils, "Une starlette qui poignarde un peu son Jules intéresse plus les Français qu'un Président de la République (avec des majuscules) qui cause dans le poste? Où va-t-on? Mais où va-t-on?"

A cela je répondrai que le président (sans majuscule) n'est agréable ni à regarder ni à entendre et que les seules choses qu'on retient de son intervention sont les conneries qu'il a proférées.

Tandis que Nabila ... Ah! Nabila!

Certes, elle aussi enfile les conneries mais chez elle c'est une qualité. C'est pour ça qu'on la paie afin qu'avec elle, n'importe quel imbécile (même notre président) éprouve un agréable sentiment de supériorité intellectuelle.

Mais surtout elle a de gros seins. Et ça, ce n'est pas Pépère qui peut en dire autant.

Sa bêtise et ses glandes mammaires surdimensionnées en font l'icône de notre époque qui se contente de peu mais quel peu! Un peu, c'est quand même préférable à un rien si vous voyez de qui je parle.

Vous me direz peut-être que c'est du toc (je parle de nabila, pas de Pépère) et que sa plastique est en plastique. Et alors?

Comme l'a si bien dit Bobby Lapointe, "Davantage d'avantages avantagent davantage".

Et puis, quel mâle ne murmure pas à part soi "Silicone m'était conté" en la voyant à la télé?

Notre époque et notre pays n'ont que ce qu'ils méritent, qu'il s'agisse de présidents gonflants ou de starlettes gonflées.

Si c'est le seul choix qui nous reste, quoi de plus normal de préférer celles-ci à ceux-là?

Repost 0
Published by Pangloss - dans Huronique
commenter cet article
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 13:34

J'ai entendu ce matin sur la radio d'Etat, un type qui n'avait pas le moral: il parlait d'une convention internationale selon laquelle les pays signataires se sont engagés à consacrer un pourcentage important de leur territoire terrestre et maritime à l'établissement de zones protégées, conservatoires et autres réserves à destination des espèces animales et végétales en danger. Le tout au bénéfice de cette bio-diversité en grand danger.

Il s'agissait au départ d'étendre les zones existantes pour arriver au pourcentage déterminé. Mais le résultat n'a pas été à la hauteur des espérances. Alors, on a réduit les objectifs. De la conservation de la biodiversité, on est passé au ralentissement de sa diminution, puis, comme ça semblait encore hors de portée, à la diminution de l'accélération de sa disparition en attendant de trouver des solutions.

Et même ça, on y arrive pas.
Il faut dire que l'augmentation de la population mondiale va à l'encontre de la préservation de la nature.

Il faut dire aussi que nombre de pays émergents, pour bénéficier d'aides, déterminent sur les cartes des zones protégées mais ne poussent pas plus loin leurs efforts.
Il faut dire enfin que beaucoup de pays n'ont même pas signé cette convention.

Repost 0
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 10:20

Hier c'était jeudi.

Il a parlé.

Aujourd'hui, on est quand même vendredi.

Y a pas de miracle!

Repost 0
Published by Pangloss - dans Huronique
commenter cet article
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 18:40

L'actualité est toujours aussi encombrée, nous avons encore des soldats au Mali, en Centrafrique et sans doute ailleurs (demandez à l'ONU où elle entretient ses casques bleus), les djihadistes assiègent toujours Kobané, des manifestations dégénèrent, Pépère va causer dans le poste demain soir, il y a presque quotidiennement une alerte orange quelque part en France, le chômage ne diminue pas, le déficit augmente, le Giec est de plus en plus pessimiste etc.

Vous voyez ce que je veux dire.

Et pourtant cette actualité m'emmerde.

Et il semble que je ne sois pas le seul, du moins à lire les blogs que je visite le plus souvent. Depuis quelque temps, on y parle de tout et de rien, on décrit son quotidien, on donne des nouvelles de sa santé, on évoque des souvenirs, on se complaît dans l'anodin ou on reste muet.

S'habitue-t-on à ce point aux catastrophes qu'elles ne donnent plus envie de les commenter?

Se résigne-t-on à aller vers un avenir morose?

Se dit-on que ce début de fin du monde reste supportable si l'on prend bien soin de ne pas quitter son nombril de l'oeil?

Repost 0
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 10:13

Après l'incendie à la Maison de la Radio, Hollande a déclaré: "C'est un traumatisme extrêmement grand par rapport à cet édifice qui est symbolique, situé en plein Paris. Je suis très attentif, très mobilisé par rapport à ce qui se passe.".Quand j'ai lu ça chez Corto, je n'y ai pas cru. Je suis allé vérifier .

Alors, je m'interroge. Comment a-t-il pu obtenir tous ses diplômes en écorchant à ce point le français? A-t-il fait cette déclaration sans souffler dans le ballon? Est-il gâteux (je l'ai entendu l'autre jour dire SiRvens au lieu de Sivens)? Est-il nul à ce point?

Repost 0
Published by Pangloss - dans Huronique
commenter cet article
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 19:50

Ce matin, il n'y avait plus de bonbons au supermarché du bled où je vais faire mon marché. A cause d'Halloween, les commerçants avaient dévalisé les rayons. Personne ne voulait avoir l'air plus radin que son voisin lorsque les enfants viendraient en réclamer.

J'ai rempli mes poches un peu partout. Même chez l'agent d'assurances et à la station service.

Je n'aime pas Halloween mais j'aime bien les bonbons.

 

Repost 0
Published by Pangloss - dans Huronique
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 10:05

On a le droit (nous sommes, paraît-il, en démocratie) d'être critique à propos du barrage de Sivens. Son utilité publique est contestable et, s'il est construit, il profitera à une poignée d'agriculteurs (dont on ignore encore le nombre, les chiffres variant entre une vingtaine et plus de quatre vingts) qui veulent cultiver du maïs dans un endroit qui n'est pas fait pour ça et qui, comme le dit l'auteur de ce blog, "vendraient leur mère pour un verre d'eau" afin d'irriguer leur pognon.

Les "Jeunes agriculteurs" (jeunes jusqu'à quand?) soutiennent le projet, la "Confédération paysanne" est contre. Les écologistes défendent une zone naturelle. Le président PS du conseil général (les élus aiment bien les "grands travaux") a fait voter le projet, les contribuables sont plus réservés.

Agriculteurs contre paysans, écolos contre aménageurs, élus contre citoyens, qui a raison? Et en quoi la mort d'un jeune manifestant permet-elle de juger de la réelle utilité du barrage?

Utilisant leur droit à manifester, des opposants à ce barrage se sont réunis sur le chantier. Ils entendaient faire de leur manifestation une action pacifique.

On commence à le savoir, une manifestation de ce genre entraîne obligatoirement la présence préventive de forces de l'ordre mais aussi attire ceux que l'on a pris l'habitude d'appeler des "casseurs", des militants de groupuscules anarchistes violents qui, en affrontant les forces de l'ordre, cherchent dans une manifestation de ce genre l'occasion d'enclencher un cycle provocation-répression pour faire basculer de leur côté la majorité non-violente et se donner le prétexte à de nouvelles manifestations "contre la police".

Alors, comment la gendarmerie et son commandement n'ont-ils pas estimé les risques? Pourquoi ont-ils envoyé de si faibles effectifs qui, au lieu du maintien de l'ordre en ont été réduits à livrer une bataille, d'abord pour dissuader leurs agresseurs ensuite pour se défendre? Les videos qui circulent sur le net le montrent bien. Les gendarmes répliquent à des cocktails Molotov par des grenades d'abord lacrymogènes ensuite offensives. Ceux qui sont assez vieux pour avoir été -comme on disait-, "sous les drapeaux" ont pu expérimenter l'effet de ces engins qu'on aurait bien du mal à confondre avec des confettis.

Les fautes sont multiples qui ont abouti à la mort de Rémi Fraisse et à son indécente exploitation politique de l'extrême droite à l'extrême-gauche.

Celle du commandement des forces de l'ordre qui, je l'ai dit, n'a pas su évaluer la situation pourtant évidente et les risques que faisait courir la présence des groupes violents au milieu d'un rassemblement pacifique.

Celle de ceux qui ont élaboré une doctrine du maintien de l'ordre qui envisage un affrontement proche de la guerilla comme un processus normal alors qu'il ne devrait être qu'exceptionnel et n'être que la conséquence d'une mauvaise estimation ou de mauvais renseignements.

Celle de ceux qui ont autorisé la fourniture et l'usage de ces grenades qui sont des matériels de guerre.

Et outre les fautes, il y a les crimes ou au moins les graves délits.

Ceux qui ont voulu au profit de leur idéologie, détourner une manifestation contre un projet local d'aménagement en bataille contre le système.

Ceux qui ont avec préméditation et en préparant du matériel dangereux projeté d'attaquer les gendarmes avec l'intention de blesser sinon de tuer.

Ceux qui ont risqué (ou projeté) de faire blesser et de faire tuer, en se mêlant à eux, des manifestants pacifiques.

Ceux qui ont délibérément cherché la bavure et espéré pouvoir revendiquer un martyr de la répression.

Ceux qui ont réussi à faire tout ça.

Et puis il y a ceux qui exploitent sans vergogne la mort d'un jeune homme dont on ne sait encore s'ils faisait partie des violents ou des pacifiques.

Ceux qui sont contents (même s'ils disent le contraire) d'avoir trouvé l'occasion de crier à la répression policière.

Ceux qui utilisent cette mort comme une argument contre la construction du barrage.

Ceux qui en profitent pour mettre dans le même sac, les défenseurs de l'environnement et les Mamère-Duflot.

Ceux qui font semblant de confondre gauche et gauchisme, Verts et écologistes, manifestants et anarchistes.

Ceux qui comparent la mort de Rémi Fraisse avec celle de Malik Oussekine, non pas pour la déplorer (ou sinon du bout des lèvres) mais pour souligner que si la droite était au pouvoir, la gauche se ferait entendre beauoup plus fort.

Et tous ceux que j'ai oubliés. Qu'ils me pardonnent de ne pas les citer. J'espère que je les ai quand même énervés.

Voilà.

Repost 0
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 18:04

Un jeune homme est mort à Sivens. Selon certains, il a reçu une grenade assourdissante qui aurait explosé au contact de son dos, selon d'autres, le projectile a touché son sac à dos rempli de matières explosives.

On verra et on saura la vérité plus tard. Peut-être.

Mais il reste un problème: l'usage par les forces de l'ordre de matériel non plus seulement défensif (bouclier, casque et -à la rigueur-matraque) mais offensif: flashball, grenades lacrymogènes expédiées à tir tendu, grenades "assourdissantes" (qui comme leur nom l'indique peuvent assourdir et provoquer un traumatisme auditif permanent).

Rappelons que les opposants politiques sont nos compatriotes et non nos ennemis.

S'ils violent la loi, ils doivent être appréhendés, sanctionnés et non combattus.

Repost 0
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 11:46

Ceux qui partent à la retraite avec un petit cadeau financé par la générosité de leurs collègues ou -dans le meilleur des cas- une prime offerte par leur entreprise, doivent l'avoir mauvaise quand ils apprennent le montant de la retraite chapeau que perçoivent certains dirigeants de grandes sociétés.

C'est ainsi que Gérard Mestrallet, Pdg de GDF-Suez, va en plus des retraites "normales" (de base et complémentaires) dont le total ne doit pas inciter aux lamentations, percevoir plus de huit cent mille euros par an, somme généreusement votée par les actionnaires. On peut rappeler que l'actionnaire principal de GDF-Suez est l'Etat, c'est à dire vous et moi mais que "notre vote" à l'assemblée générale est entre les mains de hauts fonctionnaires qui -coïncidence!- sont les copains de Gérard Mestrallet.

Les grincheux, les ronchons, les jaloux, les aigris et autres syndicalistes calculent à combien de salaires de smicards correspond cette somme faramineuse.

Plus parlant, on pourrait dire aussi aux peigne-cul, aux gagne-petit, aux tireurs de queue de diable, à tous ceux qui, encouragés par la réclame de la Française des jeux, vont chaque semaine, animés d'un espoir insensé, porter quelques euros au bistrot du coin, que le total de ce que touchera Gérard Mestrallet pendant sa retraite est du même ordre qu'un gain au loto (tous les numéros, le complémentaire et plus si affinités).

Avec cent chances sur cent d'emporter le jackpot.
Et même pas besoin de payer le ticket!

Repost 0
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 10:02

http://s2.lemde.fr/image/2014/10/25/534x0/4512341_7_b8d8_debat-sur-le-projet-de-loi-de-financement-de_3eaf85a923c3b4453aede5de06eb000c.jpg

Quelqu'un sait-il qui est le type qu'on voit à gauche sur la photo et qui siège sur le banc des commissions à l'Assemblée nationale.?

PS: je suis allé voir dans le trombinoscope de l'Assemblée, il n'y est pas.

Repost 0
Published by Pangloss - dans Huronique
commenter cet article

Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.