Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 09:35

"Berthe au grand pied", de Rémi Usseil, l'excellent blogueur de Matière de France est un roman à lire, à admirer (superbe travail de l'éditeur "Les Belles Lettres") et à savourer. Je me suis régalé à le lecture de ce petit-chef d'oeuvre que l'on doit s'offrir et que l'on peut offrir aux gens de qualité (pour les autres, un quelconque prix Goncourt suffit largement) pour la modique somme de dix-neuf euros cinquante.

Ceux qui ne suivront pas ce conseil n'auront à s'en prendre qu'à eux.

Ils seront bien mal à l'aise quand je leur administrerai une interro-surprise.

*******

Mais je ne fais pas que lire, je relis aussi. L'âge venant, c'est une activité que je pratique de plus en plus. Actuellement, ce sont les aventures du Capitaine Hornblower de C. S. Forester (la série complète se trouve chez Pocket. Premier volume "Aspirant de marine") dont j'ai du mal à m'extraire. Au temps où Napoléon régnait sur terre, la marine anglaise régnait sur les mers. Et il s'en passait des choses à cette époque!

Une excellente manière de passer les longues soirées d'hiver.

Embarquez sans crainte. Vous me remercierez plus tard.

Pour vous mettre dans l'ambiance. Et si vous aimez ca, en voici encore.

Régalez-vous!

*******

 

Repost 0
Published by Pangloss - dans Notes de lecture
commenter cet article
22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 20:21

Puisque le seul fait de ne serait-ce que songer à me baisser provoque une douleur que je ne souhaite qu'à mes éventuels ennemis (pires ou non), j'en suis réduit, depuis que j'ai épuisé mon stock de romans dits policiers, à ne choisir dans la bibliothèque de ma chambre avant d'aller me recoucher à petits pas, que les livres qui sont à hauteur d'oeil.

Donc ce sera Dominique de Fromentin, un roman que j'ai lu il y a très longtemps. Et dont j'ai tout oublié, vérification faite après les vingt premières pages qui ne me rappellent rien du tout.

Un pneumo-thorax donne toutes les raisons de ne pas se sentir en grande forme. C'est pourquoi on me pardonnera si  j'avoue que j'ai failli ne pas aller plus loin que ces premiers mots que j'ai ressentis comme une provocation: "Certainement, je n'ai pas à me plaindre".

On comprendra que j'ai failli abandonner Dominique pour La montagne magique dans lequel il est quelquefois question de pneumo-thorax, histoire de me retrouver en pays de connaissance.

Mais je me suis dit que cette première phrase n'était qu'un leurre destiné à tromper le lecteur naïf mais qu'elle ne pouvait abuser celui qui sait bien qu'aucun écrivain ne se risquerait à écrire un roman à paraître en feuilleton dans lequel il n'y aurait ni amours malheureuses, ni aventures extraordinaires, ni innocence persécutée, ni cadavre dans la bibliothèque, ni tueur en série, ni génie criminel, ni savant fou.

Donc, ce sera Dominique. Je vend la mèche: je crois qu'on y parle d'amour.

Repost 0
Published by Pangloss - dans Notes de lecture
commenter cet article
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 09:19

Qu'est-ce qui vient à l'esprit d'un couple de cyclotouristes qui lisent cette liste d'opéras de Verdi?

Tosca, Aïda, Nabucco, Don Carlos, Ernani, Macbeth.

Donnez votre réponse en commentaire.

Les commentaires ne seront publiés que demain avec la bonne réponse.

(trouvé dans le dernier roman de l'excellente série des enquêtes de l'inspecteur Morse de Colin Dexter)

Repost 0
Published by Pangloss - dans Notes de lecture
commenter cet article
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 11:11

P1020806.JPG

... avec le même plaisir.

Repost 0
Published by Pangloss - dans Notes de lecture
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 12:38

Da!

Comme son nom l'indique, Alexandra Marinina est russe.

Elle a été lieutenant-colonel de la Milice.

Maintenant, elle écrit des romans policiers publiés au Seuil dans la collection Points.

Ils ne sont pas désagréables.

Repost 0
Published by Pangloss - dans Notes de lecture
commenter cet article
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 18:04

"1280 âmes", de Jean-Bernard Pouy (Point. Seuil).

A propos du célèbre numéro 1000 de la Série noire: "1275 âmes" de Jim Thompson.

Où sont passés les cinq personnages qui ont disparu entre l'oeuvre originale "Pop. 1280" et la traduction? Et qui étaient-ils?

Une écriture virtuose.

Repost 0
Published by Pangloss - dans Notes de lecture
commenter cet article
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 12:50

Relevé dans "L'été des machettes" de James Patterson, un thriller (déjà ancien) de politique-fiction:

"D'une manière générale, les policiers ne sont pas armés pour faire face à la personnalité criminelle. Ils en sont incapables aujourd'hui et ça ne fait qu'empirer. Une génération amorale va bientôt, plus tôt qu'on ne croit, prendre la relève. Comment imaginer que nous pourrons échapper alors à la naissance d'un nouvel Etat policier?"

Repost 0
Published by Pangloss - dans Notes de lecture
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 16:53

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41O2Tz5RwtL._AA115_.jpg

 

 

J'aime bien les romans policiers. Pas tous.

J'ai bien aimé "Les raisons du doute"  de Gianrico Carofiglio. Points. Editions du Seuil.

Voilà.

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51Grua54mOL._AA115_.jpg

 

 

 

Et puisqu'on y est, "Dernier tramway pour les Champs-Elysées"  de James Lee Burke. Rivages/noir Editions Payot.

Re-voilà

Repost 0
Published by Pangloss - dans Notes de lecture
commenter cet article
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 19:06

"Les tribulations d'un consommateur ordinaire qui se prenait pour un écolo exemplaire": un titre qui, avec son sous-titre: "Voyage aux origines de mes objets quotidiens" couvre presque toute la couverture du livre de Fred Pearce. A tel point que le nom de l'éditeur a dû être écrit en tout petits caractères (Editions de La Martinière).

Mais c'est très éclairant sur notre société de consommation. On y trouve même (!) quelques notes d'optimisme.

Voilà.

C'est vous qui voyez.

Repost 0
Published by Pangloss - dans Notes de lecture
commenter cet article
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 11:37

C'est le titre du dernier bouquin de Jacques Généreux dont je vous cite les premières lignes: " Durant les vingt premières années de ma vie, j'ai grandi dans un monde où le destin des enfants semblait naturellement devoir être plus heureux que celui de leurs parents; au cours des trente suivantes, j'ai vu mourir la promess'es d'un monde meilleur". Les lignes suivantes sont de la même veine. "Jusque là, ça va", me suis-je dit. Ce n'est pas très original mais ça va.

Le reste n'est, hélas! pas très original non plus.

Voilà: vous avez économisé 18 euros.

Ne me remerciez pas, c'est tout naturel.

Repost 0
Published by Pangloss - dans Notes de lecture
commenter cet article

Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.