Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 17:10
Le climat se dégrade, les glaces polaires fondent, dans le Pacifique, l'océan menace l'existence de certains pays insulaires, des espèces animales et végétales disparaissent tous les jours, Monsanto et les autres grands prédateurs s'approprient la nature en y mettant l'étiquette "breveté", la saison des cyclones est de plus en plus longue chaque année, pour la première fois depuis longtemps, sur le continent  africain, le revenu par habitant a baissé cette année, les religions exacerbent leurs fanatismes mortifères, les guerres s'enlisent, le chômage est en croissance exponentielle dans tous les pays, développés ou non, on reparle des pandémies, à chaque mousson, des inondations meurtrières ravagent l'Asie de l'Inde au Viet-nam, la crise alimentaire se profile derrière la crise économique, les sociétés multinationales dictent leur loi aux états, les trafiquants de drogue entretiennent des armées, les poissons deviennent rares où ils étaient abondants, on va chercher du pétrole toujours plus loin, toujours plus profond, les terres agricoles se réduisent malgré la déforestation, l'eau potable va bientôt manquer à des pays entiers au point qu'on commence déjà à dessaler l'eau de mer, les déserts s'étendent ...
 Je m'arrête là. Vous avez compris.

Pendant ce temps notre président
- réforme l'université;
- vient de faire passer la loi Hadopi;
- se souvient tous les jours que, pendant six mois, il a été "président de l'Europe";
- nomme un ministre de la relance;
- passe des week-end au Cap Nègre;
- embrasse Angela Merckel;
- fait tous les jours "d'importants discours";
- veut que l'UMP remporte les européennes ...

Et à chaque pas qu'il fait, à chaque geste, à chaque parole qu'il prononce, l'opposition est là. On le contredit, on le critique, on démontre ses erreurs, on condamne ses intentions.

Comme au foot, il dribble en virtuose et, comme au foot, ses adversaires le "marquent à la culotte".

Mais relisez le premier paragraphe et, comme moi, vous aurez envie de crier aux Besancenot, Aubry, Royal, Villepin, Bayrou, Buffet et à tous les autres:
"Hé, les gars! Ce n'est même pas lui qui a le ballon!"
Partager cet article
Repost0

commentaires

N
Tu parles de qui, là ? De Giscard ?
Bisous
Nettoue
Répondre
P

Entre autres!


N
Je suis en pleine confusion politique. Personne ne se détache du lot. Mais où sont donc passée les politiques intelligents. C'est pas possible ! La race est en voie d'extinction. Il faut creer des zones de reproduction. Des réserves naturelles,Faire quelque chose..quoi !
Bisous
Nettoue
Répondre
P

Il faut lancer un "Avis de recherche" ou un "Perdu de vue". D'un autre côté, tu ne vois pas qu'on nous ramène des vieux machins puants, tout pouilleux et pleins de croûtes?
Faut réfléchir!
Salut!


M
mais si c'est lui qui a le ballon...qui est capable d'aller lui piquer...? vendredi il était en hausse dans les sondages...! toute la gauche rassemblée ne suffirait pas à le foutre dehors...et comme en plus elle ne l'est pas...bonjour les dégâts...j'espère que les Français de gauche vont se réveiller et aller voter!!!
bon dimanche quand même...biz
Répondre
P

Le problème de la gauche, c'est qu'elle n'existe pas. Il y a le peuple dont la majorité n'est pas dogmatique. Il voudrait seulement qu'on s'arrête de déconner et que le monde soit un peu plus
juste. Et il y a des partis, courants, militants, groupies et même des "sincères" mais tellement loin de la vie réelle qu'ils ne réussissent pas à convaincre que c'est eux qui ont la solution.
En face, la droite (qui n'existe pas non plus!) regroupe tout ceux à qui il reste quelque chose et qui ont peur de le perdre.


K
coucou pangloss
eh oui le monde va mal...
bisou de béa kimcat
Répondre
P

Oui mais il ne faut pas s'arrêter au diagnostic. Il faut le soigner!
Salut Béa!


L
A vouloir briller en se regardant le nombril, à nous faire dépenser de l'énergie et notre salive sur des dossiers sans intérêts, il en oublierait que le stade s'écroule... moi je dis y'a faute, y'a main et y'a penalty ! ou est l'arbitre ?
Répondre
P

Et en plus, c'est à l'extérieur du stade qu'il y a du boulot!


Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.