Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 17:19

http://1.bp.blogspot.com/-mVru0uv7EfE/UGLDf6LYA3I/AAAAAAAAAlc/ewoLK0R5rGs/s400/99.jpgDevant une salle "comble" et une assistance "enthousiaste", notre bien-aimé président a prononcé à la tribune de l'ONU, un discours qui fera date dans l'histoire de l'éloquence laxative.

Ci-contre, la photo que j'ai piquée chez Corto pour le prouver (les photos sont interdites dans les toilettes).

De meilleurs analystes que moi vous expliqueront qu'il a informé la communauté internationale qu'il estimait judicieux de faire la paix au Moyen-Orient, de lutter contre l'islamisme au Mali (mais pas en France), de continuer à faire les gros yeux à l'Iran et patin et couffin.

C'est dans de telles circonstances qu'on est fier d'être français.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pangloss - dans Huronique
commenter cet article

commentaires

NOURATIN 28/09/2012 12:32

Oui. On est fiers d'être cons.
Amitiés.

Pangloss 28/09/2012 13:49



Les médias ont dû se battre les flancs pour juger son discours intéressant.


Salut!



nettoue 27/09/2012 13:46

Ce connard là encore veut marcher sur les traces de l'autre François et avoir sa guerre, même logistique, c'est une ineptie de plus !
(mon article du jour, en moins beau)
Et pour laxatif, je préfère les pruneaux !
Salut l'ami

Pangloss 27/09/2012 16:56



Mitterrand a eu sa première guerre contre l'Irak, Chirac a eu l'Afghannistan, Sarko, la Libye. J'espère qu'Hollande n'ira pas nous mmettre dans ce pétrin. S'il veut combattre des islamistes, il y
en a plein en  France.


Salut!



mamalilou 27/09/2012 05:27

on était habitué à un gars qui disait la même chose mais sur un ton aussi docte et un brin plus agité, promettant mille turpitudes à ceux qui, un peu mou du genou ne lui emboîteraient pas le pas...
parce qu'en pleine crise le capitalisme peut toujours faire la guerre à ceux qu'il exploite...
autre méthode...
je crois moi, que tant qu'on aide les peuples à se défaire de leurs fanatiques obscurantistes avec contrepartie économique, on ne peut pas prétendre vouloir leur bien... ceux qui dépensent pour
combattre veulent choisir les paramètres de négociation ultérieurs et de ce fait, ne peuvent pas combattre dans l'intérêt des peuples
aujourd'hui les fanatiques religieux et le capitalisme convolent en justes noces... tous deux ont intérêt à la guerre et à l'effondrement des pays sous le joug de fausses démocraties sous
influence/perfusion économique occidentale... entre ceux qui veulent l'argent de l'état à des fins de combat religieux et ceux qui se servent du combat religieux pour viser l'argent des états en
choisissant les successeurs...
alors, quelques mois après son accession, atterré de ce qu'il découvre... m'est avis qu'il n'a pas trop envie de faire des annonces le bonhomme
ça et le "chacun sa merde" que j'imagine bien aussi...
tu vois, il ne m'impressionne pas, on ne s'attendait pas à l'être... mais je sens un rien de pression en moins, malgré le chômage et le reste d'emmerdements qui grondent... j'ai juste le sentiment
d'un rien de justice sociale qui se reconstruit... ça va être long de reprendre les mailles détricotées, mais je vois déjà les indices de propositions plus profondes...
que j'espère moins chauvines (moins franco-françaises les solutions, please), pour que ça réussisse...

je sais c'est moche, mais va falloir se battre avec plus de détachement des intérêts économiques directs, et plus à coeur l'intérêt de paix mondiale et de respect des humains...
m'est avis que c'est par le respect de la vie (humaine, déjà) et une considération égale du travail des hommes qu'on pourra mettre en place un nouveau modèle économique... tant qu'on tourne chacun
autour de son nombril à donner des leçons aux autres de loin...
ça fera pschiiiiittt...
et dans 15ans on sera tous dans l'impasse...

on n'a que deux choix pour accoucher là: avec ou sans douleur... mais faut accoucher d'un nouveau monde, ... alors...

Pangloss 27/09/2012 09:05



Nous sommes entrés dans une nouvelle ère dans laquelle les schémas du passé (capitalisme, socialisme, productivisme, progrès) ne sont plus opérants. La surpopulation, l'épuisement des ressources
naturelles, la pollution globale ne peuvent être résolus par des changements de majorité dans tel ou tel pays, par des réformes fiscale, des subventions aux banques ou des créations d'emplois
publics (ce ne sont que des exemples).


Il est trop simple de dire que les fanatiques islamistes ne sont que les victimes du capitalisme. L'Arabie Saoudite, Bahrein, le Qatar et leur financement de l'expansion islamiste sont-ils si
"opprimés"?


Mettre le "capitalisme" (encore un vieux schéma!) et l'islamisme dans le même panier, c'est nier que la capitalisme ne détruit pas de monuments, ne lapide pas les femmes adultères, ne leur coupe
pas les oreilles quand elles ne sortent pas voilées, ne coupe pas les mains des voleurs, ne fouette pas ceux qu'on surprend à fumer ou a manger pendant le ramadan.


Le syndrome de Stockhom a encore de beaux jours devant lui. Hélas!



antonio 26/09/2012 23:53

J'espère qu'un jour il ne va pas se retrouver au commissariat comme M. De Villepin qui tint en ces même lieux un tout autant célebre discours!

Bonne soirée
Antonio

Pangloss 27/09/2012 07:55



Discours de bon sens ... pour une fois.


Bonne journée.



Pascale 26/09/2012 20:12

Et l'assistance était où ? A la machine à café, comme au Palais Bourbon ?

Pangloss 26/09/2012 21:30



Aux chiottes. L'effet du discours.



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.