Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 10:24

Thomas Fabius est le fils de son père. Il vient de trouver un appartement. Un bel appartement. Un grand appartement. Pensez donc! L'ancien appartement de Claude Zidi: 280 mètres carrés dans une artère "huppée" comme dit le journaliste qui, curieusement, donne le numéro (199bis) mais pas le nom de cette mystérieuse artère.

Comme on n'est pas jaloux, on est bien content pour lui.

Et il a des moyens qui ne sont pas ceux de tout le monde: prix de l'appartement: sept millions d'euros acquis grâce à un "emprunt bancaire assorti d'une mystérieuse garantie. D'autres sources impliquées dans la vente évoquent des gains de jeu".

Tracfin, l'organisme qui lutte contre les circuits financiers clandestins, s'est étonné et a "signalé" cette "opération financière atypique" selon les termes de son site officiel.

Il y a des envieux partout.

Heureusement pour la réputation de la famille Fabius, grâce sans doute à un oubli, aucune enquête fiscale n'a été ouverte.

Ce qui ne décourage pas les envieux: le JDD reprenant une information du Point nous dit que la justice envisage de s'intéresser à cette affaire.

Il est vrai qu'on patauge dans l'atypique et qu'on peut se poser des questions.

Par exemple: d'où un jeune homme de trente-et-un ans qui ne paie pas d'impôts à pu sortir sept millions quand son père déclare un patrimoine à peine supérieur à six millions?

Partager cet article

Repost 0
Published by Pangloss - dans Huronique
commenter cet article

commentaires

fanfanchatblanc 02/05/2013 00:55

J'hallucine d'apprendre que ce monsieur qui ne paye pas d'impôt aurait pu obtenir un emprunt d'un tel montant alors que pour trouver un logement dans le privé il faut justifier de revenus fort
conséquents de même que pour obtenir un prêt. Mon fils en a fait l'expérience alors qu'il gagne fort bien sa vie. Tous ces individus me révulsent. Marre de cette société qui n'a pas supprimé les
privilèges contre pourtant les tenants de la République ont lutté.

Pangloss 02/05/2013 06:30



Ce ne sont pas des privilèges, juste de la magouille.



nettoue 01/05/2013 09:15

Merci Pangloss,je suis très touchée.

Je suis déjà passé commenté le fiston Fabius et je me demande s'il est fiché "banque de France", comme c'est l'usage pour les bêtises qu'il a commises ?
Bonne journée

Pangloss 01/05/2013 10:46



Fiché Banque de France? Tu n'y penses pas! Un jeune homme de si bonne famille!


Re-bonne fête!



josette 01/05/2013 08:14

je vois un beau et spirituel motif de me réjouir dans toutes ces nouvelles !
d'abord, cette république qui hait Dieu qui se moque de ses adeptes et veut tuer tout ce qui n'est pas laïcité pure et dure , cette république est capable de faire des miracles ...quand le Seigneur
multipliait les pains et les poissons,(pour les initiés à sa doctrine) elle multiplie les euros pour ses initiés...
de plus ces millions de milliasses viennent remplir les poches de gens pauvres comme cette pauvre famille Fabius et tous ces autres malheureux de tous bords , auprès desquels les smicards et les
chômeurs sont des nantis .
devant une telle sainteté, on ne peut que prier le nouveau crédo
"je crois en un seul président le normal tout puissant qui refait la France et le vocabulaire
je crois en jean marc zero son fils inique notre sauveur
né de notre dame des landes,
je crois a l'esprit de Marx qui les unit et qui les mène
je crois en la république
une sainte socialiste et économique
je crois à la rémission des péchés,que la justice clémente absoudra
je crois a la multiplication des affaires des patrimoines et des euros
et j'attends que les sous se multiplient chez moi aussi !"
!
il était à parier que l'affaire cahumaindansle sac allait générer à gauche ,un tas de recherches pour trouver des pauvres gens de droite , tentés eux aussi par ce miracle économique qui ne touche
QUE les élus ! et chacun va fouiller le camp du voisin en espérant trouver deux euros de plus là bas que dans son camp .
pour finir par les pages roses, j'espère bien prochainement pouvoir dire
ite missa est !
vale

Pangloss 01/05/2013 08:27



Ce n'est pas la peine de chercher loin à droite pour trouver des sources miraculeuses de pognon: on a ces "primes" en liquide dont a bénéficié Guéant, on a l'affaire Karachi etc etc etc.


Et à gauche on est abondamment servi. Ne serait-ce qu'avec les déclarations fantaisistes du patrimoine des ministres (pour ne pas parler de celle du Président).


Et les Français qui à 78% souhaitent un gouvernement d'union nationale! Ils ont encore des illusions!


Vale.



NOURATIN 30/04/2013 14:51

Disons quand même que les cinq-cent mille Euros de Géant sont bien plus nauséabonds que les sept millions du petit Fabius. La preuve, le Canard parle du premier mais pas du second...Alors!
Amitiés.

Pangloss 30/04/2013 16:48



La nauséabonderie ne se mesure pas en chiffres. Quand on hait, on ne compte pas.


Amicalement.



BOUTFIL 30/04/2013 13:54

gardez vous à droite, gardez vous à gauche sire.....en gros, c'est la merde des 2 côté ! bisous et belle journée

Pangloss 30/04/2013 16:47



Ce n'est pas "sire" mais "père" dans cette phrase historique. Ce qui ajoute du sel à ce ragoût.


Des deux côtés? Sans doute.



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.