Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 13:45

Sec

Après la sécheresse qui frappe les états du midwest américain et risque de compromettre les récoltes de maïs et de soja, c'est, en Inde, l'état de l'Haryana, le "grenier du pays", produisant 60 % des récoltes de blé, de maïs, de riz et de graines légumineuses, qui souffre d'une mousson tardive et faible en précipitations (35% de la normale). (source: LeMonde.fr)

Dans l'ensemble de l'Inde, le déficit pluviométrique atteint 20% par rapport à la moyenne.

Cette sécheresse risque de se révéler catastrophique pour des centaines de millions de paysans indiens et, après la sécheresse américaine, de provoquer, au niveau mondial, une envolée des prix des matières premières agricoles et une crise alimentaire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nettoue 07/08/2012 12:10

Surveillons les lentilles et développons l'élevage de charançons !
En France, les récoltes pourrissent de trop d'eau, bouffons des nénuphars !
Salut l'ami

Pangloss 07/08/2012 15:13



C'est vrai qu'on peut rire mais la situation est gravissime. Un de ces jours, ça va vraiment péter.


Salut!



G.Mevennais 06/08/2012 23:00

Bonsoir Pangloss
Là, j'avoue manquer d'inspiration, les coms des copains et vos réponses cernent le sujet. La surpopulation (et elle n'est pas finie) fera que l'équilibre "alimentaire" sera de plus en plus précaire
et sensible au premier problème climatique d'une certaine importance. Pour donner une suite à votre dernier billet (l'élection de Noah), il n'y a pas que les Français qui se comportent comme des
cons, et ça ne rassure pas.
Bien amicalement. Gilles

Pangloss 07/08/2012 11:01



La production agricole pose un problème crucial pour l'avenir proche, problème qui risque d'entraîner des difficultés sociales, de l'instabilité politique ou même des conflits.


40% de la production de maïs aux USA est transformée en agro-carburants. En Europe, c'est une part importante (j'ai entendu 60% mais ce chiffre est-il exact?) de la production d'oléagineux qui
est transformée en éthanol. C'est autant qui manque à la consommation humaine et animale (et donc humaine in fine). Réduire la production d'éthanol rejaillirait sur la disponibilité en
carburants et ferait grimper le prix du pétrole. Situation inexrtricable!


Amicalement.



NOURATIN 06/08/2012 20:09

Manquait plus que ça! Probablement une conséquence du changement de climat, on n'a pas fini d'en déguster des
calamités de ce genre. Hélas!
Amitiés.

Pangloss 06/08/2012 20:32



Comme tu nous le répètes! Onéfoutus!



Pascale 06/08/2012 20:00

Certains ont parié là-dessus. Vermine !

Pangloss 06/08/2012 20:31



Dans ce genre de pari, ça s'équilibre à le fin: il y a autant de gagnants que de perdants. Et plus c'est rare plus c'est cher. Autre solution: le kolkhoze mondial.


Ce qui est plus préoccupant, c'est que ces phénomènes climatiques se reproduisent de plus en plus souvent et sont de plus en plus graves.


Et 2012 risque de voir le retour périodique d'El nino.


Pendant ce temps, la population mondiale ne cesse de croître.


Droit dans le mur!



Dr WO 06/08/2012 17:56

Il faudra avoir du blé pour en acheter. Commentaire un peu sec.
Dr WO

Pangloss 06/08/2012 17:59



Ou de l'oseille. Ou des radis.



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.