Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 17:42

Moi qui me réjouissais d'assister à une nouvelle campagne électorale, prêt à profiter du spectacle, à ricaner de tous ces gens qui découvrent depuis quelques semaines qu'ils m'aiment d'amour, qui affirment qu'ils sont proches de moi, qu'ils partagent mes préoccupations, qu'ils ne veulent que mon bonheur, qui viennent au bout de quelques décennies de trouver enfin ce qu'il faudra faire pour que la France redevienne ce pays décrit dans mon livre de lecture du temps où j'étais en culottes courtes ou (pour les plus jeunes), ce pays qu'on voit derrière l'affiche de Tonton, version 1981, qui s'envoient des insultes, qui protestent de leurs goûts simples, qui proclament leurs compétences, qui ont une idée par jour alors que celles qu'ils ont eues ces dernières années se comptent sur les doigts d'une main, qui visitent plus d'usines et d'étables que je n'ai vu de musées, qui promettent la lune, qui veulent nous faire croire que -contrairement à Julio Iglesias- ils ont changé,

mais moi qui me passionne pour la politique parce que je crois qu'il faut se mêler de ses propres affaires, qui crois que la démocratie est un idéal à atteindre et un acquis à sauvegarder, qui estime que la laïcité est inséparable de cette démocratie, qui prise plus le progrès de la civilisation que la civilisation du progrès, qui refuse de confondre suffrage universel et démocratie,

je suis déçu.

Certes, au début, j'ai rigolé du spectacle pitoyable donné par certains candidats, des nez qui auraient dû s'allonger au risque de sortir de l'écran de ma télé, de l'ambition dévorante qui transparaissait sous les sourires modestes et les protestations de désintéressement, des "équipes" de campagne qui rêvaient de maroquin et surtout du niveau affligeant de cette campagne plus démagogique qu'électorale;

mais ça ne me fait plus rire.

Je sature.

Je suis plus que rassasié.

J'ai le coeur au bord des lèvres.
Je crois que je vais vomir.

Encore deux mois à tenir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dr WO 29/02/2012 19:04

Oui, ce n'est pas d'un niveau très élevé. Mais les campagnes précédentes ne l'étaient pas non plus. Pour être élu, quoi que l'on fasse après, est de récuperer des électorats, ce qui conduit à la
démagogie. Un candidat disant des choses sensées et vraies ne serait pas élu.
Dr WO

Pangloss 29/02/2012 20:45



J'ai entendu ce matin un "spécialiste de rhétorique" affirmer en substance que le discours électoral était fondamentalement mensonger et que tous les candidats mentaient très mal.



Juntos 29/02/2012 09:14

Ne vous rendez pas malade pour si peu, oubliez la politique, et faites un blog sur la cuisine.

Pangloss 29/02/2012 09:22



Bonne idée! Je sais faire les frites et ouvrir les boîtes de pizza. Si quelqu'un est intéressé ...



+nettoue 28/02/2012 19:45

Et moi qui me soignais pour une gastro : Tu viens de m'éclairer, merci président, et dans les musées tu devais y rester plus longtemps qu'eux dans les chantiers !
Nettoue

Pangloss 28/02/2012 19:52



Tu es sûre qu'ils ne sont pas la cause de ta gastro?



NOURATIN 28/02/2012 19:42

Tu n'es pas le seul. On se demande si ce n'est pas le combat de trop, la démocratie ne s'en sortira pas indemne.
Beuuurk!

Pangloss 28/02/2012 19:51



Le combat de trop pour tous ces gladiateurs usés dans l'arène en ruine d'un empire décadent.


La démocratie agonise? Vive la démocratie!


Votez Pangloss!



ZAZA 28/02/2012 19:27

Il y a déjà bien 1 bon mois que je partage ces états d'âmes quant à cette campagne pestilentielle qui se déroule au niveau des pâquerettes. Il y a longtemps que j'ai perdu la foi dans ces candidats
qui promettent et qui seront incapable quoiqu'il se passe de tenir leurs promesses. Les seuls qui auraient plus influer au premier tour, n'auront malheureusement pas leur 500 signatures (Merci VGE)
alors, fidèle à mes idées, je voterai PANGLOSS

Pangloss 28/02/2012 19:42



Excellent choix!



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.