Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 11:28

Un qui a du se faire taper sur les doigts, remonter les bretelles et souffler dans les bronches par notre président bien-aimé par dix-sept pour cent des Français, c'est le conseiller en communication qui a eu la riche idée de conseiller à Pépère d'aller à Carmaux pour aller rendre hommage à Jean Jaurès et ce faisant se poser en véritable socialiste. Avouons-le: pour tenter aussi de s'approprier un peu de la gloire du grand homme.

Tout le monde a pu le voir aux JT: l'accueil a été très loin d'être enthousiaste. Pépère a été apostrophé par les déçus, hué par les mécontents et sifflé par les opposants.

Il faut avouer que ce n'était pas très malin, alors que s'empilent les dossiers brûlants et que le chômage ne se décide pas à baisser tandis que la cote de popularité du président s'effondre, d'envoyer Pépère loin de son bureau où il est censé travailler pour aller serrer des pinces comme si lui faire faire un peu de retape en province allait résoudre ses problèmes.

Et de la part du président, c'est faire preuve d'un certain aveuglement sur la situation du pays que de croire ce conseiller en politique spectacle qui a dû lui dire que, dans ce bastion de la gauche. il serait accueilli à bras ouverts et que ça ferait de belles images à la télé.

*******

Et pour finir sur un sourire.

Entendu sur France-Inter ce matin dans la bouche d'une dame qui parlait de politique et de sexe; "En matière de sexe, la gauche adoptait une position plus ouverte tandis que la droite affichait une certaine rigidité."

Marions-les!

Partager cet article

Repost 0
Published by Pangloss - dans Huronique
commenter cet article

commentaires

NOURATIN 26/04/2014 17:34

Il n'y a que sur France Inter que l'on peut entendre des choses pareilles!

Pangloss 26/04/2014 18:33



N'oublions pas France-Culture!



fanfanchatblanc 26/04/2014 11:33

Son inconscience m'effare...
Me suis esclaffée à la lecture de ton final... hihihihi

Pangloss 26/04/2014 11:45



Il est complètement déconnecté. Sa vision électoraliste le coupe de sa gauche qui ne le trouve pas assez à gauche sans le rapprocher de sa droite. Sa réélection est loin d'être assurée.



Al West 25/04/2014 14:03

Son conseiller en communication, c'est le fumeur de joints ? (Quand même, mais merde, quand même ! (©Manolo Valls))

Pangloss 25/04/2014 14:17



Cela serait une explication.


Manolito va le traîner, ce boulet.



Haroun 25/04/2014 08:36

Bonjour,
Les conseillers en communication sont à la politique ce que la diarrhée est à l'humain, un moment de bonheur lorsqu'on s'en débarrasse. De plus ils mettent ceux qui les paient dans la m... en leur
faisant croire que c'est pour leur bien.
Bonne journée.

Pangloss 25/04/2014 12:10



Et en plus ils sont payés! Ce qui prouve bien que ceux qui font appel à eux sont des cons.


Bonne journée.



Pascale 24/04/2014 20:04

Heu... Ben si. Je vous ai trouvé dans les oubliettes du blog... comme autrefois. Rire.
Pardon ! J'aurais dû me pencher plus tôt... sur votre cas.
Vous pouvez sortir... votre plume !

Pangloss 25/04/2014 12:08



Youpiiiiie!



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.