Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 18:30

Ce n'est pas quand le pédalo coule que l'équipage doit se disputer. C'est ce qui ressort des nouvelles qu'on nous assène depuis ce matin.

Valls avait exprimé son sentiment sur les Roms, ce qui, ma foi, était adroit à l'approche des prochaines municipales pour récupérer quelques voix qui risqueraient de glisser vers le FN.

La mère Duflot, plus de gauche qu'écolo a, très adroitement elle aussi, accusé le ministre de l'Intérieur de mettre en cause le pacte républicain et sommé Pépère de désavouer Manuel. Rien que ça! On a frôlé le point Godwin.

Et depuis ce matin, disais-je, tout le monde s'y met. On nous prie d'être convaincu que Pépère a recadré son petit monde, Ayrault compris, ce premier ministre qui aurait été infoutu de faire régner un semblant de discipline dans sa classe.

Et ceci pour la dernière fois.

La dernière fois! Et il reste encore trois ans et demi à tirer!

On peut donc s'interroger: que se passera-t-il la prochaine dernière fois?

En supposant que la déclaration de Valls soit sincère, faut-il admettre qu'après ce "recadrage", il aurait changé d'avis? Un peu girouette, non? A moins qu'il ne se soit rappelé de quel côté sa tartine était beurrée, ce qui l'a aidé à manger son chapeau.

Ou ne faut-il voir dans toute cette affaire qu'une comédie bien montée qui permettra à chaque électeur de trouver son bonheur dans la boutique Hollande.

Vous pensez que les Roms n'ont pas leur place en France?

Voyez Monsieur Valls: il va s'occuper de vous.

Vous êtes prêts à accueillir les Roms à bras ouverts dans une république riche en pacte?

Voyez Madame Duflot: elle a ce qu'il vous faut en rayon.

Mieux encore que dans l'ancienne Samaritaine, on trouve tout à l'Elyséenne.

Tout et n'importe quoi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le Mousquetaire des Mots 27/10/2013 11:27

Le sarkozysme n'est pas mort, voilà le constat que l'on peut faire à l'aune de cette comédie ROM antique. Je crois que tous ces beaux parleurs devraient apprendre à se taire...

Pangloss 27/10/2013 18:10



Sarko a fortement écorné l'image de la présidence en s'occupant de tout et de rien. Son successeur a tort de suivre son exemple.



corto74 17/10/2013 15:50

Pouet ! pouet !

Pangloss 17/10/2013 18:02



Les grands esprits se rencontrent.



Carine 04/10/2013 19:24

"On peut donc s'interroger: que se passera-t-il la prochaine dernière fois?"

Bin rien !

nettoue 04/10/2013 10:50

Il t'a fais quoi, mon com n°5 ? Pauvre le seul à ne pas avoir eu de réponse... C'est de l'exclusion ça !

Pangloss 04/10/2013 18:08



Je plaignais Scarlett et toi aussi. Et je te disais que les aôutats, ça durera moins que le PS.


Et OB a bouffé mon com.


Salut!



NOURATIN 03/10/2013 17:10

Les Roms, en effet, c'est une sacrée pierre dans notre jardin, d'accord. Mais Duflot, avec son jules et son bauf'
ce sont des rochers, des gros tas de fiente dont on se demande bien pourquoi ils sont toujours en liberté.
Pauvre France agonisante...
Amitiés.

Pangloss 03/10/2013 19:14



On pourrait les tolérer s'ils ne se mêlaient pas de politique. Après tout, on a bien le droit d'être bête et méchant.


La France agonise et des sadiques troublent son agonie.


Amicalement.



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.