Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 18:07

"La manifestation de samedi devant l'ambassade des Etats-Unis n'était pas le fait de salafistes". C'est du moins ce que déclare au Monde, un spécialiste de la chose musulmane (Samir Amghar, membre de l'Institut d'études de l'islam et des sociétés du monde musulman à Paris) interrogé par une journaliste du Monde.

"A partir du moment où les gens portent une barbe et une djellaba, on parle de salafistes mais la grande majorité des manifestants de samedi étaient des musulmans lambda qui se sont réunis par le biais des réseaux sociaux. Il s'agissait de jeunes entre 18 et 35 ans, issus de la seconde génération d'immigrés musulmans réislamisés et habitant les quartiers populaires". Une seconde génération réislamisée qui se laisse pousser la barbe et remet la djellabah qu'a abandonnée leurs parents! Gare à la troisième!

Des "musulmans lambda"! On est rassurés!

Bon d'accord, ce n'étaient pas des salafistes qui, dit le bonhomme, sont "pour une dissociation des sphères politique et religieuse".

Il devrait aller expliquer ça aux Tunisiens et aux Egyptiens. Ça pourrait les amuser. Y compris aux députés salafistes qui -comme chacun sait- ne font pas de politique.

 Il y a cependant des salafistes français politisés car "certains théologiens d'Arabie saoudite restent apolitiques mais prônent la politisation en Europe, face aux opportunités démocratiques et légalistes."

Merci aux différents gouvernements pour ces "opportunités".

"Certains salafistes reprennent ainsi des techniques proches des anarchistes qui consistent à faire de "la propagande par le fait" : faire du buzz pour faire prendre conscience de son existence aux musulmans et aux autorités publiques".

Hitler et ses joyeux compagnons ont aussi commencé comme ça: quand on n'est pas nombreux, il faut crier et taper plus fort que les autres.

Cerise sur le gâteau: le CFCM de Sarko, qui a condamné cette manifestation "n'est pas l'organe de représentation des musulmans ..... Il a toujours fait montre d'un hyper-consensualisme à l'égard des autorités publiques et du ministère de l'intérieur, d'où cette condamnation". Des collabos en quelque sorte d'après ce spécialiste.

PS: Certains médias français ont repris la propagande des islamistes. Alors qu'il semble que l'auteur du film qui a mis le feu aux poudres soit un copte réfugié aux USA (réfugié pour échapper à la tolérance de ses compatriotes, sans doute), on a dit qu'il était juif. Argument bien plus mobilisateur, on s'en doute.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dr WO 18/09/2012 19:04

Je me demande si je ne vais pas me laisser la barbe.
Dr WO

Pangloss 18/09/2012 21:21



Mauvaise idée, ça ne change rien! Je la porte depuis longtemps et ça n'a pas modifié mon opinion sur l'islam et j'ai gardé sur le christianisme, l'opinion que j'avais déjà quand je me rasais.



NOURATIN 18/09/2012 17:16

Comment pouvons nous accepter cela? Moi ça me troue le pétrus que des olibrius complètement décérébrés par leurs idées à la flanc viennent chez nous, nous emmerder à ce point, sans qu'on les foute
dehors à coup de pieds dans la boîte à prières.
Je crois que nous sommes devenus complètement sinoques!
Amitiés.

Pangloss 18/09/2012 21:13



Nous sommes bloqués par notre laïcité qui implique une tolérance envers les religions. L'Islam est une religion qui ne dissocie pas le politique et le religieux même si, comme toutes les
religions, elle est fondées sur des fariboles. Pour avoir la paix en politique, il faudrait donc attaquer le religieux. C'était passible il y a quelques siècles. Plus maintenant.
Les musulmans sont gagnants d'avance.



nettoue 18/09/2012 07:08

Paix et amour... dont certaines lois sont de couper la main de présumés voleurs(mon article du jour), et d'obliger les fillettes violées à épouser leur violeur !
Et certaines andouilles de députés repartent à l'assaut pour mettre au plus vite en place l'autorisation de vote aux étrangers... Voilà bien une sombre connerie qui tombe à pic !
Salut l'ami

Pangloss 18/09/2012 07:48



Qui va nous tomber à pic sur le coin de la figure.


Salut!



ffanfanchatblanc 18/09/2012 02:33

Je vis au milieu de musulmans qui ne partagent pas les idées des intégristes.. dans toutes les religions il y a des intégristes.. et pour moi qui suis mécréante elles me font toutes peur...

Pangloss 18/09/2012 07:47



J'ai été sidéré de lire que ce spécialiste affirme que ce ne sont pas des salafistes donc des extrémistes mais des "musulmans lambda".



G.Mevennais 17/09/2012 23:55

Bonsoir Pangloss
Ben dites donc, si ce ne sont pas des salafistes qui ont manifesté, on n'ose imaginer comment les "vrais" doivent être ? Enfin c'est la question qu'aurait dû se poser la journaliste. Vous avez là,
cher Pangloss, un sujet inépuisable de billets.... et notre "distinguée présentatrice" du JT sur l'A2 d'affirmer, ce midi :"trois millions et demi" de musulmans en France ! Comment voulez-vous que
nous ne soyons pas dans le rouge pour les comptes publics, quand des journalistes nationaux savent si mal compter ! (lol mais lol triste)
Amitiés. Gilles

Pangloss 18/09/2012 07:45



Cette démission est inqiétante.


Amicalement.



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.