Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 09:21

Symbole du grand magasin de luxe à la française, le Printemps a été racheté par des Qataris. (source).

*******

Une laiterie de Saône-et-Loire a accidentellement déversé mardi 900 litres d'acide nitrique dans le réseau voisin de collecte des eaux de pluie, sans entraîner de pollution majeure, précise la préfecture mais "Il n'est pas exclu qu'une faible partie" de l'acide ait atteint la rivière.

Autant qu'on ne trouvera pas dans le lait!

*******

Restez au frais!

Partager cet article

Repost 0
Published by Pangloss - dans Huronique
commenter cet article

commentaires

Pascale 07/08/2013 10:19

Et si l'on était en pleine opération de blanchiment ? Et si les négociations avaient été truquées par le gouvernement pour favoriser le Qatar ?
et si... les syndicats savaient tout cela ?

Pangloss 07/08/2013 16:50



Tout est possible dans ce monde pourri.



NOURATIN 04/08/2013 17:32

Comme quoi j'ai bien raison de ne jamais boire de lait: jamais on ne mettra d'acide nitrique dans le pinard...enfin j'espère.
Amitiés.

Pangloss 04/08/2013 17:39



Pas d'acide nitrique dans le picrate!


Amicalement.



Carine 04/08/2013 12:00

Puréeeeee !
De l'acide nitrique dans le lait, et donc dans notre puréee d'nous zot' ! Les salingues !

Quant au katar, qu'il crève !
On valui vendre du lait, tiens, ça les changera du lait de chamelle.

Pangloss 04/08/2013 16:00



Le Qatar a, dit-on, d'autres projets d'acquisitions.


Si on savait ce qu'il y a vraiment dans notre assiette, on aurait moins d'appétit.



Pascale 03/08/2013 14:41

Je reviens après avoir lu que la cession se serait élevée à 1,6 milliard d'euros ! Le gouvernement refuse d'en communiquer le montant exact.

A lire aussi : http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20130802.OBS2104/vente-du-printemps-a-des-qataris-une-enquete-preliminaire.html

Pangloss 03/08/2013 18:11



Que vient faire le gouvernement là-dedans? Ce ne sont pas ses oignons.


J'ai lu l'article. Pas clair. Une vente entre entreprises privées tant qu'elle n'est pas frauduleuse ne concerne pas l'Etat.


Quant aux "intérêts financiers", je ricane. Les commerçants grands ou petits exercent cette profession pour gagner de l'argent. Il faudrait que les syndicats le comprennent.


Enfin les "droits des salariés", tant que le code du Travail est appliqué, ne sont pas en cause.


Il serait temps que les syndicats cessent d'affecter de croire (suivis démagogiquement en cela par la gauche et une partie du centre) que les entreprises ne se créent et vivent que pour offrir du
boulot de même que les propriétaires-bailleurs ne construisent ou n'achètent des appartements que pour loger leurs contemporains.


Ou alors on nationalise tout, on donne du travail (plus ou moins utile et rentable) à tout le monde, on loge (très mal en appartements collectifs insalubres), on force à émigrer les entrepreneurs
et les propriétaires et on ressuscite l'URSS.



Pascale 03/08/2013 14:32

Le Printemps du tchador... La France l'aura bien cherché !

Pangloss 03/08/2013 17:55



Et Pépère et ses joyeux compagnons ne semble pas vouloir arrêter le processus.



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.