Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 12:36

Une veuve iranienne a été condamnée à mort par lapidation pour adultère ("relations illégales" après la mort de son mari) et pour complicité dans le meurtre de celui-ci.

Puisque, de toutes façons, d'après la charia, les deux crimes vous valent la lapidation, Mesdames les Iraniennes, n'hésitez pas à trucider votre mari avant la séance de galipettes.

Au moins vous ne risquez pas d'être surprise en pleine action.

Bon, arrêtons de rigoler. C'est sérieux.

On reprend.

Protestations diverses (Amnesty, BHL, Milan Kundera etc) car les défenseurs de la dame soutiennent que l'accusation de complicité de meurtre, ajoutée après coup, est forgée de toutes pièces.

Protestation en retour du porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien: "Occupez-vous de vos oignons et foutez-nous la paix" (je résume).

Quand même! Adultère et complicité d'assassinat, c'est comme chaude-pisse et première communion: ce n'est pas le même cierge qui coule!

Mais alors, pas du tout.

Ceux qui ont fait leur première communion en savent quelque chose: ils peuvent comparer.

C'est un peu comme si les coupables d'un braquage de banque avec prise d'otages devaient en plus payer une amende pour stationnement en double file. Ou si le stationnement en double file coûtait vingt ans.

L'Iran veut être pris au sérieux. Avec des affaires comme celle-là, il est pris au tragique.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A

et y en a combien des affaires comme celles-là, dont on n'entend pas parler...


Répondre


Trop! L'indugence (ou la lâcheté) au nom de la tolérance, de la différence culturelle, de la religion, de la haute politique ou du pétrole est assez répugnante quand on voit où elle aboutit.



C

J'aime bien l'idée de sanctionner le stationnement en double file de 20 ans d'emprisonnement ! IL y a très longtemps le dessinateur Reiser proposait déjà d'appliquer la peine de mort au voleur de
vélos. IL pensait que ce serait très dissuasif bien que jamais appliqué.

(PS : pour la lapidation, rien à ajouter à ce qui a été dit)


Répondre


Un religieux musulman (article relayé par Le Monde et trouvé sur google (mots clés: adultère charia) a expliqué combien la lapidation était peu de chose à côté de ce que subissaient les musulmans
en Palestine par exemple. Et que la codification extrême (maniaque?) de l'application de cette peine (témoignage ou aveu) rendait la chose fort raisonnable.



J

Ce que je trouve d'autant plus tragique c'est que ce genre d'affaire hautement insoutenable et donc forcément inacceptable nous pousse à entamer le dialogue avec un gouvernement dont nous ne
devrions même pas être l'interlocuteur. Nous sommes pris en otage entre accepter la barbarie ou dialoguer avec le barbare...


Répondre


Je partage entièrement ton avis. Il y a un siècle ou deux, on avait une troisième possibilité: aplatir le barbare. Je ne trouve pas que des défauts à cette solution.



B

Petite erreur, il semblerait que se soit une tradition plus afghane. En Iran, ce sont toute une bande de trous du cul (que des hommes) qui balancent des pierres.


Répondre


L'exécution par camion-benne est plus moderne mais la méthode manuelle a plus de classe. La différence entre un abattoir et la corrida. Dans la corrida, la mort vient moins vite mais le costume
de matador est bien plus seyant disent certains.



B

On met la condamnée dans un trou sur lequel un camion benne vient déverser quelques centaines de kilos de rocher. Rapide, efficace, moderne, tout en restant dans la pure tradition coranique.


Répondre


La tradition, y a qu'ça d'vrai pour garder ses racines.



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.