Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 13:38

Ce matin, sur France-Culture, actualité oblige, il était question de la prostitution et de la pénalisation des clients. Les uns étant partisans de cette proposition qui permettrait selon eux de lutter contre la prostitution qui n'est que la "marchandisation du corps humain" et donc rien d'autre qu'une forme d'esclavage, les autres s'affirmant contre en arguant du fait qu'une mesure de ce type était en fait dirigée non pas contre les clients mais surtout contre les prostituées, que ses effets pervers aggraveraient une situation déjà préoccupante et que chacun doit être libre de disposer de son corps comme il l'entend.

Les idéalistes contre les réalistes, en somme.

Et tous deux se trompent.

Car ce n'est pas la prostitution qui est le véritable danger pour les prostitués hommes et femmes, ce n'est même pas le proxénétisme, c'est la contrainte. C'est le trafic de femmes, c'est la soumission par la violence, par la drogue, par la torture. C'est contre ce proxénétisme-là qu'il faut sévir et beaucoup plus sévèrement qu'actuellement.

Pour le reste ...

Un intervenant a défini la prostitution comme des services sexuels contre rémunération.

Même si cela choque la morale courante, si ce genre de prostitution est librement consenti, la loi n'a rien à y faire.

Et si des "clients" obtiennent des prostituées ce qu'ils ne pourraient obtenir de personne d'autre pour quelque raison que ce soit (je vous laisse imaginer ces raisons) et que les deux parties sont d'accord, où est le problème?

Et pour finir, une petite histoire pour illustrer mon propos:

Dans un bar, un homme s'approche d'une femme accoudée au comptoir et lui demande: "Voulez-vous faire l'amour avec moi?". "Vous me prenez pour une pute?", répond la dame, scandalisée. A quoi le monsieur rétorque: "Mais pas du tout, je n'ai pas parlé d'argent!" .

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fanfanchatblanc 29/11/2013 23:20

Merci de ta visite dans ma tanière/galerie.
J'ai utilisé le pastel gras pratiquement à l'aveugle.. j'ai pu constater que la gomme que j'utilise pour le pastel sec est inéfficace.. impossible de corriger en l'état le pastel à l'huile.
J'utilise la marque Sennelier (eh oui.. pas donné mais de bonne qualité). On peut diluer à l'essence de térébenthine. Perso je l'ai utilisé tel quel, à l'aveugle,ma façon de découvrir le produit..
je vais affiner bien sûr. Merci de ta visite éclairée. Amitié. fanfan

Pangloss 30/11/2013 09:21



La gomme du pastel sec (mie de pain?) ne peut agir sur le gras. Et je me suis aperçu qu'il est impossible d'effacer le pastel gras. Sennelier? Tu as raison, il faut avoir des goûts de luxe.


Amicalement.



josette 29/11/2013 18:08

autrefois quand le gouvernement battait de l'aile, il y avait providentiellement un vague de soucoupes volantes qui apparaissait dans le ciel de France .
maintenant l'ovni s'appelle Léonarda, ou Julot et Nana!
mon avis sur les putes a autant d'influence sur la prostitution qu'un pet de lapin sur une éruption volcanique !

Pangloss 29/11/2013 18:26



Même si nous avions un avis, on n'en tiendrait pas compte. L'important c'est que ça agite le petit monde médiatico-politique pour qu'on oublie un moment l'inefficacité des turlupins qui nous
gouvernent.


Vale!



G.Mevennais 29/11/2013 10:25

Ben, tout est dit, OK quand c'est, mutuellement consenti, mais quelle garantie avons-nous de savoir si c'est consenti réellement, et puis effectivement, la drogue, le chômage, les trafics de femmes
(pays de l'est, africaines etc..)sont des "pompes à prostitution" et j'ai du mal à admettre que toutes ces filles font le trottoir le coeur léger, libres comme l'air et n'ayant de comptes à rendre
à personne. La prostitution est vieille comme le monde et ne sera jamais éradiquée, essayons déjà de lutter contre le racolage et, comme vous l'avez, à juste titre, souligné, contre certaines
causes qui alimentent ladite prostitution. Celles qui sont vraiment volontaires, on n'y peut rien, aidons ou essayons d'aider à s'en sortir, celles qui sont tombées dans cet enfer en grande partie
obligées ou contraintes.
Amitiés. Gilles

Pangloss 29/11/2013 13:06



Ce n'est pas le racolage qui est le plus grave. C'est le proxénétisme esclavagiste. La prostitution a bien d'autres visages que celle qu'on rencontre dans les rues chaudes. Il y a la promotion
canapé, il y a celles qui couchent pour un week-end à Venise, celles qui se font entretenir pour un complément de revenu etc.


Amicalement.



fanfanchatblanc 28/11/2013 21:33

J'ai déjà donné mon avis chez DrWO. Je partage ton point de vue.. faisons une vraie chasse aux proxénètes d'où qu'ils viennent.. ce n'est pas en pénalisant le client que l'ont abolira la
prostitution.. la seule exigence est le consentement et il est clair que les réseaux mafieux en sont exclus.. mais marre de cette morale à deux balles..
est-ce que nos donneurs de leçon ont écouté les prostituées.. quid de la prostitution de luxe qui ne semble pas déranger nos élus et autres... et puis maintenant sur internet tout est possible.
Tout cela est bien hypocrite..
Bonsoir Pangross

Pangloss 29/11/2013 13:02



Tu as raison: ce sont les prostituées qu'il faut écoute pour pouvoir les protéger et leur permettre d'exercer leur métier librement et en sécurité. Certes, si certaines cherchent l'argent rapide
et facile (quoique ... facile?) la grande majorité préférerait faire autre chose mais elles sont poussées par la nécessité. En cette période de crise, beaucoup s'y résignent.


Quant aux call-girls de luxe qui agrémentent les soirées de DSK et des grands de ce monde, elles ne risquent pas de voir leurs clients tomber sous le coup d'une amende.



BOUTFIL 28/11/2013 18:45

mettre le linge dehors quand il gèle me rappelle mon enfance où il fallait aller décrocher ce pu....de linge qui était tout raide et qui me mordait mes doigts d'enfant !
pour le reste, je n'ai pas d'avis, en écoutant les uns et les autres, la seule chose, c'est les mafieux qui forcent les filles par des méthodes de sauvages, c'est à eux qu'il faut s'attaquer mais
c'est une autre paire de manches
bisous du jour, tous frais !

Pangloss 28/11/2013 19:03



Une paire de manches à laquelle il semble qu'on ne s'attaque que très mollement. Pourquoi? Manque de volonté? De moyens?


Je l'ai décroché, ce linge! Brrr!



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.