Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 10:49

La politique et ceux qui la font et en vivent offrent de plus en plus le spectacle de paniers de crabes que le citoyen (sujet?) lambda observe avec ahurissement et, s'il est de bonne humeur, avec un sourire goguenard ou, s'il est de mauvaise humeur, ce qui devient de plus fréquent, avec un un début de colère. "Quand donc s'occuperont-ils de faire le boulot pour lequel nous les avons mis là où ils sont", se demande-t-il.

Prenons le Front National pour commencer avec son président d'honneur interdit de parole sur le blog officiel du parti qu'il a fondé comme si le discours qui a fait sa fortune était devenu hérétique (avant d'être schismatique?) comme les partisans de la messe en latin qui se sont découverts intégristes après Vatican II. Un parti qui semble avoir oublié que son score aux dernières élections lui impose des devoirs vis-à-vis de ceux qui ont voté pour lui.

Et le PS dont une partie de la majorité parlementaire conteste les projets du gouvernement qu'il est censé soutenir et qui se demande déjà quel sera son candidat aux prochaines présidentielles alors qu'il est censé nous sortir de la panade dans laquelle il a plus que contribué à nous plonger, vous ne pensez pas que ça fait un peu désordre pour un parti au pouvoir?

Quant à l'extrême gauche, elle semble en état de mort cérébrale étouffée par des querelles de pouvoir entre chapelles et groupuscules, dont la plupart des leaders affichent un électro-encéphalogramme plat et dont ceux qu'on entend encore retrouvent une phraséologie qui nous reporte plus d'un demi-siècle en arrière comme celui que j'ai entendu ce matin qui justifiait une grève par le fait que le travailleur devait "reconstituer sa force de travail".

Passons maintenant au gros morceau: la droite empêtrée dans les magouilles, les tripotages et les scandales à répétition et qui a perdu la moitié de ses adhérents. Vous croyez qu'elle essaierait de faire le ménage dans ses rangs pour sauver ce qui peut encore être sauvé et retrouver un semblant de crédibilité ailleurs que chez les sarkolâtres? Que nenni! Elle préfère entonner son antienne habituelle "Rassembler" et se la jouer guerre des chefs avec son triumvirat de vieux machins qui espèrent encore avoir un avenir et qui (Dieu nous en préserve!) en ont peut-être un tant le Français est oublieux.

Tous ces gens ouvrent la voie à des indignés ou à des semeurs de désordre (ce sont peut-être les mêmes), à un leader vraiment populiste, à un imprécateur démagogue, à un Coluche, un Beppe Grillo ou -pire- à un Savonarole.

Et on se demande pourquoi les Français n'ont pas le moral!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

josette 12/06/2014 13:28

rien que ton avant dernière phrase valait le deplacement ....un régal que ce:" imprécateur démagogue....ou pire à un Savonarole "
chapeau bas !

Pangloss 12/06/2014 14:10



Merci!



BOUTFIL 11/06/2014 20:19

oui, ben, justement, s'ils étaient un peu plus au bistrot, ils entendraient au moins le peuple, tiens, celui de l'ami Nouratin, leur donnerai un bon exemple de ce que pense les Français
bises

Pangloss 12/06/2014 06:46



C'est une idée, ça. Tous les politiques au bistrot! Ils paient la tournée.


Mais je ne suis pas certain que les bistrots qu'ils fréquentent soient ceux que fréquentent Nouratin et ses potes.


Bonne journée.



Jacques Étienne 11/06/2014 16:18

Le tableau que vous dressez, à défaut d'être optimiste, est, héla, réaliste !

Pangloss 11/06/2014 17:26



Voyons le bon côté des choses: pendant qu'ils sont occupés à se bouffer le nes, ils ne sont pas au bistrot.



cake 11/06/2014 15:11

Coluche disait "Si voter servait encore à quelque chose, il y a longtemps que ce serait interdit", il y a des jours je me demande si c'est pas un peu vrai...

Pangloss 11/06/2014 17:27



Un peu seulement?



Dr WO 11/06/2014 13:50

Oui, comme je l'ai dit ailleurs : un désert politique à la merci des Tartares.
Dr WO

Pangloss 11/06/2014 14:00



Il y a de quoi être inquiet.



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.