Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 03:03

Sous le titre: "Sécurité: les annonces de la majorité plébiscitées", suivi de ce sous-titre "Roms, déchéance de nationalité, peines-planchers, videosurveillance: les idées de l'UMP sont approuvées aussi à gauche", le Figaro publie les résultats d'un sondage Ifop selon lequel, une majorité de Français serait favorable aux mesures proposées par le gouvernement.

Les résultats vont de 89% pour le bracelet électronique imposé aux délinquants un certain temps après l'accomplissement de leur peine ou 80% pour le retrait de la nationalité française aux ressortissants d'origine étrangère coupables de polygamie ou d'incitation à l'excision à 55% (le chiffre le plus faible) en faveur de la condamnation des parents de mineurs délinquants en cas de non-respect des injonctions de la Justice.

Quand on se rappelle les résultats des dernières élections présidentielles (à part celle de 2002), on constate que la gauche et la droite oscillent toutes deux autour de 50%. Pour obtenir les scores annoncés par Le Figaro, il a bien fallu qu'une part non négligeable de sympathisants de gauche se déclare "très favorable" ou "plutôt favorable" aux thèses de la majorité. Ce qui justifie les mots "approuvées aussi à gauche".

Sur France-Culture,  (une station -je l'ai entendu- qui reconnaît être "de gauche") la revue de presse de huit heures et demie fait état de ce sondage en précisant que Le Figaro est la propriété de Serge Dassault, à la fois "milliardaire" et "membre de l'UMP".

C'est suggérer soit que l'Ifop a bidonné ses chiffres, soit que le Figaro a bidonné les chiffres de l'institut de sondage.

Comme quoi, il faut savoir lire la presse et écouter la radio. L'important n'étant pas ce qu'on vous dit mais comment on vous le présente et surtout pourquoi on vous le dit.

Pour en revenir au sondage et aux critiques qu'il fait naître (la principale étant que le peuple refuse de penser comme ses chefs), je propose qu'un journal de gauche commande le même sondage avec les mêmes questions et la même méthode à un autre institut.

Chiche!

PS: Cela n'empêche pas que l'on puisse critiquer les propositions de l'UMP et pour de multiples raisons.

Partager cet article
Repost0

commentaires

D

L'URSS n'est pas un bon exemple de démocratie. Le sondage a porté sur un panel de gens qui ne sont pas partis en vacances, si c'est le cas, c'est peut-être un biais à considérer. Les parents ne
peuvent pas être juridiquement responsables d'actes commis par d'autres, c'est une mesure évidemment inapplicable, sauf s'il l'on change l'ensemble du code pénal.
Dr WO


Répondre


On prend souvent Hitler comme référence et on oublie Staline et ses successeurs (y compris en ce qui concerne l'antisémitime).


Sauf si les parents ont incité eux-mêmes leurs enfants à commettre des actes délictueux, ils peuvent être tenus pour responsables, je suis de votre avis. et la pirouette juridique qui consiste à
les culpabiliser en leur adressant une injonction de surveiller leurs enfants est une honte.



J

Même Michel Rocard qui estime ne pas avoir vu de pareilles mesures "depuis les nazis"...Le débat sécuritaire est souvent l'antichambre d'un repli nationaliste. Et j'attends d'un politique qu'il
soit, entre autre, pourvoyeur d'idées respectueuses du cadre légal de notre société, oeuvrant à l'humanité de notre société.


Répondre


La responsabilité pénale des parents, mesure contre laquelle s'est élevé Michel Rocard est une de ces mesures imbéciles de l'UMP, inefficace, dangereuse socialement et  même pénalement (pour
éviter la prison les parents d'un mineur délinquant pourraient utiliser des moyens extrêmes les plaçant eux-même hors-la-loi, séquestration par exemple).


"Depuis les nazis" est un peu fort. Plus près de nous, du temps de l'URSS, il était fréquent qu'un "contre-révolutionnaire" ou un "déviationniste" entraîne dans sa disgrâce toute sa famille ...
jusqu'au Goulag.



J

La phrase de Rocard citée dans sa totalité était ambigüe: "La France ne peut accueillir toute la misère du monde, mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part."
Votre idée de faire réaliser le même sondage par un journal de gauche est excellente!


Répondre


Pour l'instant, elle en a plus que sa part. Elle est déjà au premier rang européen!



M

chiche!

NB:j'aime bien commencer par PS pour critique UMP... c'est un joli tour...


Répondre


Je ne pense pas que le sondage soit bidonné ni au niveau des chiffres ni au niveau des questions. Le bidonnage se trouve très en amont: il s'agit de poser des questions dont on connaît les
réponses.


Napoléon III avait fait la même chose avec son dernier plébiscite. Alors que l'opposition se renforçait (cf la célèbre phrase de Rochefort: "La France compte trente-six millions de sujets,
sans compter les sujets de mécontentement"), il avait proposé quelques mesures "sociales", approuvées, bien sûr, par une majorité d'électeurs.



J

Pourquoi estimer que ces resultats sont une mystification ? je crois que réellement la mojorité de la population de droite comme de gauche ne considère plus que l'humanité soit une chose
importante. La notion d'appartenance à la société, un regard plus large sur son prochain et sur les risques encourus à titre individuel pour cause de recentrage sur soi même ne semble plus faire
partie de la citoyenneté d'aujourd'hui....A moins que ce ne soit que ce que l'on veut nosu faire croire???? tient, quelle drôle d'idée ? bonne nuit ;-)


Répondre


Il n'est pas question d'humanité mais de bon fonctionnement d'une société. Une majorité de Français estime (c'est leur droit) que la sécurité élémentaire qui leur est dûe par leur gouvernement, n'est pas assurée. La sécurité (ou sûreté) est un des "droits naturels et imprescriptibles" qui figurent dans la
déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 à côté de la liberté et de la résistance à l'oppression. Cette majorité estime que depuis des décennies, ce problème n'a pas été résolu et
éprouve un sentiment de ras-le-bol et une incrédulité croissante devant les déclarations des pouvoirs successifs.


Incapable, comme ses prédécesseurs, de l'assurer, le gouvernement actuel est acculé à la surenchère en proposant des mesures simplistes, inapplicables pour certaines, injustes pour d'autres sans
prendre en compte le problème dans sa globalité mais en flattant démagogiquement une partie de l'électorat.


Pour en revenir à l'humanité, je me souviens de cette phrase de Michel Rocard: "La France ne peut accueillir toute la misère du monde".



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.