Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 17:18

Pourtant, ils avaient bien préparé leur coup. Ayant tout prévu, tout analysé, ils croyaient jouer sur du velours et gagner sur les deux tableaux, à Marseille comme à Brignoles.

Conseillers politiques de la droite comme de la gauche, les Pieds Nickelés, pas découragés par leurs échecs à répétition et jouissant toujours de la confiance de leurs poulains, il s'étaient attelés à faire de ce dimanche d'élections un succès pour la majorité comme pour l'opposition.

Un succès qui rétablirait dans l'opinion le PS et l'UMP dans leur statut de "partis de gouvernement" incontournables.

Le choix de la date était leur idée de génie: mettre deux scrutins le même jour multiplierait par deux le prévisible retentissement médiatique des inévitables succès.

Marseille ne devait pas poser de problème. Une victoire assurée, proclamait Croquignol. De plus, renchérissait Ribouldingue, cela redorait le blason démocratique du PS qui (pour une fois) laissait la parole au (petit) peuple de gauche. Enfin, disait Filochard, une primaire ayant pour but de désigner un candidat ne pouvait que couronner un socialiste et accréditer dans l'inconscient des électeurs que la partie était déjà jouée.

Conclusion: une victoire socialiste proclamée à sons de trompe par les médias.

Pour Brignoles, c'était à peine plus difficile. Partant du principe que le FN avait fait le plein de ses voix au premier tour (analyse de Croquignol), que les abstentionnistes viendraient rectifier le tir au second tour (affirmation de Ribouldingue) et que le "Front républicain" restait un argument inusable et non pas la bouée submersible à laquelle se raccrochaient ceux qui perdaient pied (conviction de Filochard), nos trois amis avaient fait leurs calculs, prévu et même garanti que, du PC à l'UMP, le rassemblement "citoyen" fonctionnerait encore une fois.

Las! En fait de démocratie, la primaire de Marseille ressemble en plus petit au congrès de Reims qui vit se déchirer Martine Aubry et Ségolène Royal. Accusation de la part de la candidate officielle de fraudes, de clientélisme, d'achat de vote, d'intimidation. Premier tour emporté par une sénatrice un peu trop représentative des quartiers nord (mauvais pour l'image de la ville, ça) et obligation pour les instances parisiennes d'intervenir en souhaitant fortement la victoire de celui qui est arrivé second.

Las! (bis) A Brignoles, c'est le candidat FN qui l'a emporté et très confortablement en plus. Les abstentionnistes ont voté en confirmant et même en amplifiant les résultats du premier tour et le front républicain s'est débandé.

Pauvres Pieds Nickelés! Ils en sont réduits à distribuer des "éléments de langage" aux journalistes, prompts à ricaner quand ils pensent que les beurreurs de tartine risquent de manquer de matière première.

Mais c'est promis: la prochaine fois, ils réussiront.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pangloss - dans Huronique
commenter cet article

commentaires

Le Mousquetaire des Mots 27/10/2013 12:26

J'ai fait un petit détour chez Richard : en effet, on ne parvient pas à laisser de commentaire.
Ton article est excellent comme toujours. Le ridicule ne tue pas, en revanche, les vestes électorales s'impriment dans les esprits... des électeurs. Et comme ils ont déjà tout essayé, ils optent
pour ce qui semble incarner le changement (on leur parle au-dessous de la ceinture intellectuelle) et qui ne sera qu'un amoncellement de catastrophes.

Pangloss 27/10/2013 17:30



Les politiciens sont impuissants à régler des problèmes qu'ils ont créés et qui les dépassent. Dans l'opposition, on peut parler. Au pouvoir, il faut agir et c('est là que le bât blesse et
blessera encore quel que soit ceux qui gagneront les prochaines élections.



Dr WO 15/10/2013 19:23

Les Pieds Nickelés ne sont-ils pas débordés ?
Dr WO

Pangloss 15/10/2013 22:54



Ils sont au four et au moulin.



Richard 15/10/2013 15:24

Mes Respects,

Et si les Français s'étaient enfin rendus compte que le Front Républicain était le regroupement de partis extrémistes et la FN un parti simplement démocratique ?..

Parce qu'à force de prendre les électeurs pour des cons et à leur faire des promesses non-tenues, à la longue, le "con" se met à réfléchir et il devient tout à coup moins bête...

Acceptez mes respects quantiques...

Pangloss 15/10/2013 18:17



Et surtout, l'électeur n'a ni le temps ni l'envie d'oublier les promesses qu'on lui a faites. Il se souvient même des très vieilles promesses comme "la nouvelle société" ou "changer la vie" pour
ne citer que celles-là.


Je visite votre blog régulièrement mais je ne peux plus commenter.
Bonne soirée.


 


 



Souliko 15/10/2013 13:28

Je pense qu'on n'a pas fini de rigoler ! Attends que les roms soient installés aux frais du contribuable dans les beaux quartiers de la capitale ! Si vraiment ça se fait, on peut déjà réserver nos
fauteuils pour le spectacle !

Pangloss 15/10/2013 18:14



Le spectacle va se dérouler un peu partout. Et les Roms ne seront pas seuls en scène.



Haroun 15/10/2013 07:51

Bonjour,
Ce qu'il y a de plus drôle repose sur le fait que, dans les deux camps, ils se battent entre eux comme des enragés pour des peccadilles qui touchent aux égos démesurés de ces guignols. Avec un peu
de chance ils seront peut-être fatigués pour les municipales...
Bonne journée.

Pangloss 15/10/2013 09:26



Avec beaucoup de chance!


Bonne journée.



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.