Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 12:26

Un médicament anti-acnéique, principalement utilisé, compte tenu de sa formulation, comme contraceptif commence à poser des problèmes en haut lieu (Agence Nationale de Sécurité des Médicaments et des produits de santé et Commission d'Autorisation de Mise sur le Marché).

Comme d'autres pilules il a des effets indésirables (déjà quatre décès par thrombose veineuse) mais, n'étant pas autorisé comme contraceptif mais comme anti-acnéique, les essais cliniques n'ont pas concerné son utilisation comme contraceptif.

Ce qui n'empêche pas les autorités d'être inquiètes.

Mais savent-elles seulement de quoi elles parlent? On peut en douter à la lecture dans LeMonde.fr d'une déclaration du président de la commission d'autorisation de mise sur le marché (AMM) qui, en parlant du laboratoire, affirme: "S'ils traînent les pieds, c'est uniquement pour une raison marketing. On sait très bien que 99 % des gens prennent ce médicament pour une visée contraceptive".

Les gens! De quel sexe?

Il est vrai qu'avec le futur "mariage pour tous", la pilule sera sans doute elle aussi accessible à "tous".

Partager cet article

Repost 0
Published by Pangloss
commenter cet article

commentaires

Pascale 29/01/2013 21:03

Même problème pour le Mediator !
Diane 35 ? Et elle est où, Marisol ? Au soleil ! Pardon, au Brésil !

Pangloss 30/01/2013 07:54



Exactement! Les labos peuvent définir des indications pour l'AMM en "vendant" leur produit pour une autre indication. Le tout avec la complicité ou grâce à l'incompétence de la commission qui
délivre les AMM.


Marisol? Avec un prénom comme ça?



Antonio 29/01/2013 13:41

Encore une fois il faut, coûte que coûte un responsable et, bien sur,il ne faut pas le chercher du coté des fonctionnaires ou assimilés
Antonio

Pangloss 29/01/2013 13:47



Il y a eu tromperie: autoriser la vente d'un contraceptif en le baptisant anti acnéique, c'est comme autoriser un revolver en le vendant comme raticide.


Amicalement.



G.Mevennais 29/01/2013 10:50

Bah....Hélas, la suffisante de beaucoup de "hauts fonctionnaires" n'est plus à démontrer. Bien qu'incompétent en la matière et n'ayant pas suivi le dossier, j'ai cru comprendre qu'il était imputé à
ce médicament, six décès en trente ans. Bien que cela ait généré six drames familiaux, je voudrais connaître les stats des médicaments ayant une molécule efficace au point de supprimer l'ovulation
chez une femme, on serait peut-être surpris et on peut comprendre les notices qui, maintenant ne ressemble plus à une banque d'information, mais plutôt à un "courrier" permettant de dégager la
responsabilité du labo. (responsabilité véridique dans certains cas, tout à fait injustifiée dans d'autres). J'en veux pour preuve le nombre de cancer ayant pour origine (partielle ou totale) la
prise de "traitements de substitution post-ménaupose) présentés comme indispensables,comme la panacée, durant une quinzaine d'années et maintenant tellement décriés. Je conclus deux choses de tout
cela :
- Les "gens" ne prennent plus leur responsabilités car tout médicament "efficace" comporte automatiquement un facteur risque et dans le cas d'espèces, la contraception orale est loin d'être
"bénigne".
- La "faculté" devrait, comme les "hauts fonctionnaires" faire preuve de beaucoup plus de modestie dans ses déclarations péremptoires, car les exemples de "retro-pédalages" commencent à devenir
nombreux.... (bébés devant être couchés sur le ventre etc...etc...)
Amitiés. Gilles

Pangloss 29/01/2013 11:41



Le fond du problème général est l'attitude vis à vis des médicaments dont on refuse d'admettre que s'ils sont efficaces, ils ne sont pas anodins. Ou alors, il faut recourir à l'homéopatie mais je
ne suis pas certain de son efficacité en tant que contraceptif.


Mais sur ce cas particulier, outre les six décès, il y a eu des centaines de cas non mortels mais graves de thrombose.


De plus, si j'ai bien compris, le laboratoire (Bayer) fabriquant ce Diane35 formulé comme un contraceptif, avait obtenu une AMM en le présentant comme anti-acnéique (un effet secondaire bénéfique
pour une fois!) en sachant très bien qu'il serait utilisé comme contraceptif. Or un anti-acnéique n'est pas destiné à être utilisé pendant des dizaines d'années (et donc ses éventuemls effets
secondaires sont moins à craindre) contrairement à'un contraceptif.


Amicalement.



Jj 29/01/2013 00:20

Eux, ce n'est pas le mariage pour tous qui a lancé le débat pour la pilule chez l'homme, ça fait plus de trente ans déjà qu'on en parle, et ce serait normal que les hommes prennent aussi leur
responsabilité dans cette pratique, je ne vois pas la place des pédés là dedans !

Pangloss 29/01/2013 07:52



Hé! Je pointais cette dérive du politiquement correct qui a fait dire à cet imbécile "les gens" au lieu "les femmes". La contraception masculine est un autre problème dont on parle, c'est vrai,
mais auquel, à part la vasectomie ou le préservatif, on n'a pas trouvé de solution satisfaisante.



Dr WO 28/01/2013 18:42

Le principal reproche que l'on fait pour cette pilule est d'avoir été détournée de son indication. Quelle hypocrisie ! le danger, s'il existe, est le même qu'on la prenne pour l'acné ou la
contraception. Le détournement d'indication n'y change rien.
Dr WO

Pangloss 28/01/2013 20:49



Il semblerait qu'une indication anti-acnéique soit moins contrôlée qu'un contraceptif. Sans doute parce que l'acné se soigne en un temps relativement court et que le contraceptif est pris pendant
une longue durée.



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.