Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 08:25

http://inpn.mnhn.fr/img/img_articles/Plathelminthe_Pierre_Gros.jpgAprès le frelon asiatique qui s'attaque aux abeilles, la coccinelle chinoise qui concurrence l'espèce européenne, un ver néo-zélandais envahit notre territoire.

Dit comme ça, on a l'impression que ce n'est pas très grave et que tout ce petit monde finira bien par cohabiter en paix.

Ce n'est pas l'avis des spécialistes du Museum d'Histoire Naturelle qui lancent une alerte: l'envahisseur risque d'être plus dangereux que sa petite taille pourrait le faire croire.

En effet ce ver plat est un prédateur des lombrics. Ce genre de ver n’existe pas naturellement en Europe. Dans les quelques pays où des espèces proches ont été récemment détectés, comme en Angleterre, on observe une quasi disparition de sa proie (les lombrics), causant des pertes agronomiques et des déséquilibres majeurs sur les milieux naturels.

Outre qu'ils sont dans beaucoup d'écosystèmes la biomasse animale la plus importante, les lombrics (ou vers de terre) sont en effet "des « espèces ingénieurs » : ils creusent des galeries qui aèrent le sol et permettent la circulation de l’eau, elles réassimilent la matière organique du sol, la rendant disponible et exploitable par les végétaux. L’impact de leur disparition, autant pour les systèmes agricoles que naturels, serait un désastre."

PS: Pour répondre d'avance à la question que Pascale ne manquera pas de poser: "Non! Ça ne se mange pas!".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascale 13/05/2013 19:50

Oooh le méééchant !
De toute façon, j'ai pas faim. Na.

Pangloss 14/05/2013 08:34



Je préfère vos abeilles!



NOURATIN 12/05/2013 19:39

Ca, par contre, c'est tout à fait épouvantable. Nous sommes envahis par tous les bords, même nos pauvres lombrics qui vont crever comme chrétiens en pays muz!

Pangloss 12/05/2013 19:49



La terre ne sera plus aussi féconde si on en croit les spécialistes. Aucun rapport ... avec quoi déjà?


Amicalement.



Labaronne 12/05/2013 16:52

ben pas sur que le merle en veuille de ce ver là, il est trop bien habitué à ceux gros et longs du jardin (rigolo d'ailleurs quand il tire dessus !!)

Pangloss 12/05/2013 18:43



J'espère que le merle n'en voudra pas: ils sont toxiques!



Carine 12/05/2013 14:48

"Tu as beau dire qu'aucune ressemblance etc, je ne peux m'empêcher de penser."

C'est pas encore interdit !

Pangloss 12/05/2013 18:40



Pense, profites-en.



nettoue 12/05/2013 13:07

Je peux, mais les coordonnés doivent être remis à chaque fois, (valable pour tous pour l'instant et peut-être pour toujours, par contre, tu peux presque écrire ton article depuis un GPS) et les
trucs biscornus de contrôle(lettres et chiffres) sont remis, sinon le com ne passe pas ! OB, s'est spécialisé dans les nouveautés électroniques de tous poils, (ça plais aux américains)et ce au
détriment du blogueur type !
Salut l'ami

Pangloss 12/05/2013 13:12



Moi, je ne peux pas. Quant j'essaie j'ai toujours le même message incompréhensible à propos d'un jeton CSRF qui serait invalide et on me demande de "please resubmit the form".


Le progrès fait rage!


Salut!



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.