Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 16:58

Tout est arrangé.

Le pigeon voyageur qui a fait étape chez moi est en train de se requinquer dans une volière au calme avec de bonnes graines et de l'eau fraîche. Il porte une bague d'identification (FR suivi de quelques chiffres), un bracelet de caoutchouc avec le n° qu'on lui a attribué pour la course à laquelle il participait et surtout un bracelet d'identification portant le n° de téléphone de son propriétaire. J'ai donc téléphoné à ce Monsieur, bien content d'avoir des nouvelles de son oiseau.

Ce pigeon a été lâché de Limoges dimanche dernier et devait retourner chez lui dans la Somme, ce qui fait une trotte. Il fallait en plus qu'il vole contre le fort vent du nord-est qui soufflait en permanence sur la région. Cela explique sans doute qu'il ait préféré s'arrêter en route.

Je pourrai le relâcher dans un jour ou deux ou bien, puisqu'une autre course part de Chateaudun dimanche prochain (heureux hasard, je dois y aller!), je pourrai peut-être le confier aux convoyeurs qui retourneront chez eux après le lâcher des pigeons. Son propriétaire a promis de m'appeler pour me tenir au courant.

Si vous trouvez un pigeon voyageur, vous pouvez le nourrir (graines, riz, pois, pas de pain si possible), lui proposer à boire et, s'il se laisse prendre, le mettre à l'abri (attention aux chiens et aux chats!) et regarder ses bagues en espérant que le propriétaire aura eu la bonne idée d'indiquer ses coordonnées.

Quand l'oiseau est reposé, relâchez-le et espérez qu'il retrouvera le chemin de son pigeonnier.

Si vous êtes perplexe, tapez pigeon voyageur égaré sur google ou passez un coup de fil au vétérinaire du coin qui devrait pouvoir vous conseiller s'il a bien travaillé à l'école.

Bonne soirée à vous.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
je suis bien contente pour lui et je souhaite de tout coeur qu'il retrouve son pigeonnier. Son histoire est un peu le reflet de notre société : certains trouveront une âme charitable pour leur
garantir le gîte et le couvert et d'autres, hélas, mourront sur le bord de la route sans que cela émeuve les badauds.... Je me répète mais il eu de la chance
Répondre


Ce "sport" est cruel: beaucoup de pigeons "se perdent". Trop fatigués pour faire le voyage, ils meurent d'épuisement en route ou se posent et trop fatigués pour repartir sont la proie des chiens,
des chats ou des renards (certains sont lâchés très loin de leur pigeonnier situé dans le nord de la France, en Belgique, en Hollande ou en Allemagne) Il y a même des lâchers à Barcelone.


Mon pigeon a retrouvé son pigeonnier dans la Somme. Il refera sans doute d'autres courses. Espérons qu'il s'en tirera.



J
une drôle de vie que celle de pigeon voyageur, ne sont -ils pas tenus de voyager, alors que sortis de leurs paniers ils se voient dans un lieu où ils n'ont strictement rien a foutre !
imaginez a notre niveau , on nous sort du lit ou on faisait une sieste câline avec l'élu de notre coeur , on nous enfourne dans une case comme des déportés dans un train , on nous donne de l'eau et
pas de choix faut boire et roule ...soudain stop, tout le monde pose des questions aux voisins de chambrée , on est où on fait quoi et soudain toutes les portes s'ouvrent ...et là débrouille toi
comme tu peux , c'est la télé réalité avec les autours les éperviers les buses et autres emplumés qui ne sont pas fichus de manger des graines...si c'est un lâcher du samedi c'est l’horreur , les
connots armés du dimanche peuvent choisir de ne pas rentrer bredouille et te buter pour te rejeter car tu dois être trop dur a manger ...
il parait que les coulonneux se réincarnent en pigeon ...
Répondre


J'irai le confier au convoyeur du club de Roye qui lâchera des pigeons samedi prochain à Châteaudun. Heureusement, la chasse est fermée!


La vie de pigeon voyageur est un enfer et un paradis. Elevés et soignés comme des pachas, il risquent leur peau à chaque course à laquelle on les force à participer.


Un peu mieux quand même que celle des taureaux qui, eux, sont certains de mourir dans l'arène après avoir été torturés.



N
Voilà qui se termine bien, je serais surpris que ce voyageur ait envie de s'en aller de chez toi, il doit avoir l'impression d'être tombé dans un cinq étoiles, d'avoir eu l'aile heureuse en quelque
sorte.
Amitiés.
Répondre


L'instinct le poussera sans doute à repartir retrouver sa pigeonne et son nid. Ces pigeons risquent leur peau pour rentrer chez eux. Ce qui est assez cruel quand on y pense de la part des
"coulonneux".


Bon après-midi.



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.