Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 12:55

"Ce n'est pas une opinion, c'est un délit", nous serine-t-on à propos de ce qu'on nous dit être du racisme, mot dont l'acception s'élargit au fil du temps, à tel point que pour être certain de ne courir aucun risque de devenir délinquant, il vaut mieux s'abstenir de critiquer les religions et les interprétations qu'en font certains, de douter des bienfaits de l'immigration de masse ou de noter les différences entre des types humains.

Et pourtant, tant qu'il ne s'agit que d'opinion, tant qu'il n'y a pas d'appel au meurtre ou de passage à l'acte, on devrait avoir le droit de penser ce qu'on veut, même des absurdités.

Ce sont les actes qui doivent tomber sous le coup de la loi, pas les pensées.

Rectification: on a encore le droit de penser (simplement parce que le lavage de cerveau n'est pas aussi efficace que certains le voudraient) mais pas celui d'exprimer sa pensée.

On veut nous faire croire que certaines pensées sont dangereuses et que l'on ne peut lutter contre la pensée qu'en réprimant son expression, Exemple à l'appui de cette thèse: les théories racistes n'ont-elles pas débouché sur Auschwitz?

Soit. Et re-soit.

Mais alors pourquoi s'arrêter en si bon chemin?

Le marxisme-léninisme n'a-t-il pas conduit au Goulag, à la révolution culturelle, à Pol Pot, à Ceaucescu etc et n'a-t-il pas fait plus que sa part de morts au nom d'une "opinion"?

Cette opinion politique qu'on pourrait qualifier de dangereuse au vu de ses conséquences est-elle devenue un délit dans notre pays?

Le christianisme n'a-t-il pas mené à l'Inquisition, aux guerres de religion et à tant de massacres qu'il est impossible d'en tenir le compte?

Est-il interdit de se proclamer chrétien?

L'Islam ... ? Ah non pas l'Islam! Pas de xénophobie ou d'islamophobie! Boko Haram, Al Qaïda, les Talibans, les djihadistes, ne commettent de délit ni en paroles, ni en actes. Que ceci soit bien clair; je ne veux pas d'ennuis.

Les mauvaises blagues qu'on fait sur Christiane Taubira, les insultes qu'on lui adresse semblent plutôt que des délits répréhensibles, de mauvais prétextes que cherche une classe politique aux abois pour se poser en rempart contre un danger inexistant et rassembler autour d'elle ce qui lui reste de partisans.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

michel-la-six 25/11/2013 15:17

J'étais partagé sur l'incident Taubira (l'indépendantiste guyanaise, pas la tobira pittosporumique, mais la mauvaise herbe est partout) jusqu'à votre réponse aux réserves du Dr WO. Même si le Droit
de Penser, de Rire, au delà d'Une Minute, n'est pas le lot commun, votre argument suffit à m'y faire accéder, sans remords, je l'avoue. Merci.

Pangloss 25/11/2013 17:44



Je vous remercie de cette approbation. La liberté d'expression ne concerne pas seulement celui qui s'exprime mais tout le monde. Comment connaître les opinions d'autrui si on l'empêche de les
exprimer? Par exemple, comment connaître les opinions de ceux qu'on appelle extrémistes s'ils doivent rester dans la clandestinité? Comment en débattre? Comment leur opposer des arguments? Quand
on commence à restreindre la liberté d'expression, on trouve toujours de bonnes raisons pour aller toujours plus loin jusqu'à se retrouver dans un système totalitaire.



Dr WO 17/11/2013 17:29

Pas d'accord. Il y a des "mauvaises blagues" qui n'ont rien de blagues. Considérer que Taubira n'appartient pas à l'espèce humaine n'est pas du tout anodin et considérer que les protestations
tiennent de l'instrumentalisation de l'évènement me parait léger.
Dr WO

Pangloss 17/11/2013 19:21



Christiane Taubira appartient bien à l'espèce humaine. C'est d'ailleurs pour cela qu'on la compare à un singe. Si elle était un singe, l'insulte n'aurait aucun sens. Insulte que je désapprouve,
d'ailleurs. Mais la polémique politique vole souvent très bas et les insultes y sont fréquentes. Taubira devrait-elle en être épargnée?


Quant à l'instrumentation, j'en reste persuadé.



Haroun 17/11/2013 16:37

Quand nous n'avons rien de mieux à faire que d'interdire aux autres de faire ce que l'on s'accorde, c'est que le totalitarisme est installé... Qu'il le soit via le politiquement correct de la
bienpensance ou par la force brutale la différence ne se voit qu'aux bleus que nous aurons autour des yeux sans que cela soit du maquillage...
Bonne soirée quand même comme dirait Pangloss...

Pangloss 17/11/2013 16:54



Le totalitarisme sans matraque (un peu quand même!), c'est quand même moins douloureux qu'avec.


Amitiés.



NOURATIN 17/11/2013 15:07

Oui, c'est exactement ça. La combine consiste à faire diversion et à ressouder la Gauche autour de ses "valeurs"
à la con. De la dictature utilitaire, en quelque sorte.

Pangloss 17/11/2013 16:09



Des valeurs que la gauche défie la droite de contester.



BOUTFIL 17/11/2013 08:55

a force de tirer sur l'élastique ça va mal se terminer, le français, même s'il vote à gauche à tendance à se retourner vite fait si on l'empêche de rigoler avec ce qui lui plait, il n'y a pas plus
de racisme que de beurre en branche seulement un esprit franchouillard, mais pour ça faut comprendre le petit peuple en être issu, ce qui n'est pas le cas de nos glandouilleurs
bisous
bisous

Pangloss 17/11/2013 10:23



Ce qu'ils appellent "antiracisme" n'est que la dernière branche qui leur reste à laquelle se raccrocher pour éviter la chute. La culpabilisation systématique rejette toute opposition réelle chez
les nauséabonds.


Bonne journée.



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.