Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 13:37

 

Razzi Hammadi, député socialiste et candidat à la mairie de Montreuil a été a été agressé en décembre dernier et, dans le feu de l'action, a prononcé des mots qu'on lui reproche maintenant (la video des événements circule sur Youtube).

"Enculé de ta race", n'est certes pas une formule de politesse mais qui, dans une telle situation, ne se laisserait pas aller à des propos et même à des gestes répréhensibles dans d'autres circonstances?

Il n'y a pas là de quoi fouetter un chat.

En revanche, il dit que ses agresseurs étaient "des gens de l'extérieur". De quel "extérieur"?

Une bande d'une autre banlieue difficile qu'il connaîtrait? Ou, comme il le dit, qu'il ne reconnaît pas comme habitant Montreuil et qui s'est risquée en dehors de son territoire, c'est à dire sur le territoire de M. Hammadi?

Et à qui il promet, en représailles sans doute: "toutes les cités de Montreuil je vais les faire descendre, fils de pute".

Le député aurait-il autorité sur les bandes des cités de sa ville au point de pouvoir les mobiliser pour des opérations punitives?

Quels sont ses rapports avec elles? Lui doivent-elles quelque chose? En échange de quoi?

Voilà des questions qu'on aimerait entendre poser par les journalistes devant lesquels il vient s'expliquer au lieu de ne se voir reprocher que cet "enculé de ta race" ou ce "fils de pute".

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

max 01/02/2014 01:58

Je constate que la mémoire est très courte !!! Depuis toujours que les "mandatés des seigneurs" existent. Et d'ailleurs dans toutes les couleurs d'affiche. Les agressions et vandalismes, avant
elections, étaient a une époque très en vogue. Souvenez-vous !

Pangloss 01/02/2014 09:50



Je me souviens que le métier de colleur d'affiches a de tous temps été un métier à risques. Vous avez raison.


Mais ici, il ne s'agit pas de ça: il s'agit d'une altercation de rues entre un député et quelques voyous "de l'extérieur" et de la menace formulée par ce député. Menace qu'on imaginerait bien
plus dans la bouche du caïd de la cité, d'un capo maffioso, ou d'un chef de bande que dans celle d'un élu de la République.



Dr WO 21/01/2014 11:36

On comprend que Voynet ait jeté l'éponge.
Dr WO

Pangloss 21/01/2014 11:49



Oui, on comprend. Ceux qui ont permis (ou souhaité?) que se produise une telle situation portent une lourde responsabilité.



G.Mevennais 20/01/2014 23:19

Ce qui prouve bien, concernant un autre aspect du problème, que, déjà, dans certaines villes, le vote des "immigrés" naturalisés à la pelleteuse ou bien d'office (droit du sol), est prépondérant
sur le français "lambda"....Grand remplacement ? vous avez dit : grand remplacement ?
Amitiés. gilles

Pangloss 21/01/2014 09:34



On s'en aperçoit avec ce fait-divers et on le constatera dès que les étrangers non-européens voteront aux municipales.


Amicalement.



NOURATIN 20/01/2014 19:27

Mais non, mais non, on va juste un peu reprocher la forme et faire oublier le fond, d'ailleurs, dès demain personne n'en parlera plus...circulez y a rien à voir!
Amitiés.

Pangloss 20/01/2014 19:33



Et les journalistes disciplinés suivent les instructions venues d'en haut.


Amicalement.



BOUTFIL 20/01/2014 17:50

ah mais ça va pas du tout " là dis donc " déjà, Montreuil est appelé le petit Mali, et je croyais que les races n'existaient plus dans la constitution faudrait se tenir au courant le dépité.....

Pangloss 20/01/2014 18:26



Député-chef de bandes?



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.