Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 14:29

On a eu  les "petits sauvageons", on a eu le "Karcher" contre la "racaille", on a eu la lutte contre le trafic de drogue et l'économie parallèle, on a eu la volonté affirmée de frapper les trafiquants au portefeuille, on a eu l'éradication des zones de non-droit, on a eu l'interdiction d'occuper les halls d'immeubles, on a eu ...

Les derniers affrontements entre délinquants de banlieue et forces de l'ordre à la suite du braquage du casino d'Uriage et de la mort d'un des braqueurs, n'est donc pas une nouveauté.

Et les phrases prononcées par Brice Hortefeux non plus: "Nous allons rétablir l’ordre public et l’autorité de l’Etat", "et par tous les moyens". Depuis des années que ça dure, on n'a pas avancé d'un pouce.

Depuis des années, les banlieues difficiles servent de base aux trafics.

Depuis des années l'Etat n'y est pas le bienvenu et ses agents (même les pompiers et les transports publics) sont en butte à des provocations permanentes quand ils ne sont pas caillassés ou incendiés. Les incendies de voitures sont des démonstrations de force destinées à prouver que la police est impuissante quand on ne la pousse pas à la "bavure" prétexte à manifestations de soutien ou à de nouvelles émeutes.

Maintenant les forces de police sont accueillies à coups de fusil de guerre.

Et Hortefeux, après Sarkozy et après tous ceux qui les ont précédés, répète inlassablement les mêmes phrases. Inlassablement pour lui.
Quant à moi, je trouve lassante cette volonté de ne pas voir la réalité en face, c'est à dire la naissance d'une guerre civile.

Quelle nouvelle phrase bien sentie prononcera-t-il la prochaine fois?

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> Je ne les accuse pas ! Loin de là ! J'imagine juste leur contentement.<br /> <br /> <br />
Répondre
<br /> <br /> Il est vrai que voir ses adversaires travailler pour soi, c'est assez jouissif.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Pendant ce temps, Le Pen et ses sbires boivent du petit lait ...<br /> <br /> <br />
Répondre
<br /> <br /> Ils n'ont pas organisé les événements. On ne peut les en accuser. L'incompétence de ceux qui sont au pouvoir est manifeste.<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> je ne partage pas ton pessimisme : quelques centaines de connards manipulés par des imams fanatiques (les manifestations ont commencé après la "prière aux morts" de l'un d'eux) pour défendre un<br /> malfaiteur ayant commis son forfait armé de kalachnikov , ne sont pas en mesure de provoquer une guerre civile ! ils peuvent tous au plus de troubler le calme de certains quartiers bien précis<br /> <br /> <br />
Répondre
<br /> <br /> Il faut bien un commencement à tout.<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> J'ai ouï dire que la sécurité intérieure serait bientôt confiée à des sociétés privées ? On va s'marrer !<br /> <br /> <br />
Répondre
<br /> <br /> Rumeur?<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> quand une poignée de cons arrive à tenir tête aux forces de l'ordre, il faut peut être prendre le problème d'une autre façon - et de toute façon hortefeux, qui en temps ordinaires est pale comme un<br /> linge, me paraissait bien bronzé pour avoir été présent au moment des "évènements" où allons nous ? où va mon pays<br /> <br /> <br />
Répondre
<br /> <br /> D'accord avec toi sauf sur la "poignée de cons". Il s'agit de délinquants qui ne s'enfuient pas devant la police qu'ils ne craignent pas mais de gens qui s'opposent à l'Etat et qui ont les moyens<br /> de défendre leur territoire.<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.