Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 10:23

La campagne est lancée. Les équipes de campagne aiguisent leurs stratégies (à propos, comment gagneront-ils leur beefsteak jusqu'aux présidentielles?).

Et pourquoi phosphorent-ils comme des fabricants de réveils lumineux?

Parce qu'ils épluchent les sondages, les think tanks des principaux candidats!

Et là, que constatent-ils?

Que Marine Le Pen est la mieux placée pour rafler les voix des "classes populaires".

Et que ça ne lui ferait pas loin de 20% des voix.

Eux, ils avaient fait leurs comptes: les ouvriers, les employés, les petits paysan, les peigne-cul et les pue-la-sueur ne sont plus assez nombreux pour qu'on tienne compte de leurs votes, croyaient-ils. De toutes façons, les voix de ceux qui votent encore se répartiront entre les différents candidats. Inutile d'essayer de grappiller quelques dizièmes de points. Ça coûte trop cher pour ce que ça rapporte. Laissons ça à Mélenchon qui croyait (le naïf!) avoit racheté la clientèle du PC.

On fait l'impasse, avaient dit les conseillers (ceux qui ne sont pas les payeurs mais les payés).

Aussi, droite, gauche et centre avaient décidé (et que le meilleur gagne!) de se partager les "classes impopulaires", celles dont on entend rarement du bien, les chefs d'entreprise délocaliseurs, les syndicalistes qui vous font marcher à pied, les banquiers à recapitaliser, les chasseurs à joues rouges, les bobos qui lisent Libé en attendant leur môme au volant de leur 4X4 garé sur le trottoir, les agro-alimentaires qui font dans le concentrationnaire de poules et de cochons, les immigrationnistes diversophiles, les opérateurs téléphoniques et leurs anesthésistes, les fonctionnaires qui manquent de moyens, les Michel-Edouard Leclerc, les fanatiques modérés, les traders à bonus de crise, les vieux cons "que c'était mieux avant", les libertaires de la presse docile, les flashés avec un gramme dans le sang, les associatifs subventionnés, les bistrotiers modérateurs de débats, les animateurs de rue, les cultureux analphabètes, les adversaires des éoliennes, les cocaïnomanes des beaux quartiers, les républicains qui marchent jusqu'à la Nation, les anti-racistes sélectifs, les curés eucuméniques, les supporters du Qatar, les francs-maçons quinquagénaires, les retraités qui font des croisières, les petits vieux qui ne comprennent rien à l'informatique etc etc etc.

Vous voyez ce que je veux dire. Tout ça, ça fait du monde et les classe populaires, se sont-ils dit, c'est peanuts à côté de la masse de "Françaises, Français, mes chers compatriotes".

Erreur! C'était oublier que le chômage, l'inquiétude quant à l'avenir, la dégradation des services public, la précarité ont fait redescendre de quelques étages ceux qui croyaient que l'ascenseur social était à sens unique.

Avec 20% des voix à la Marine,il fallait réagir.

Et ils ont réagi!

D'un seul coup, ces aristos se sont mis à aimer le peuple. Fini de caresser les entrepreneurs et les classes moyennes dans le sens du poil, de promettre des postes dans la fonction publique, des privilèges aux syndicats ou des allègements de charges patronales; maintenant on se penche sur la "France d'en Bas" (expression méprisante qui aurait dû définitivement disqualifier celui qui l'a inventée).

Ils se préoccupent soudain, comme l'a dit Bayrou et comme le pensent les autres, des "petits, des obscurs, des sans-grades".

Pour un peu ils prêcheraient la Révolution.

Et si ça ne suffit pas, ils iront jusqu'au bout: ils retireront leur cravate pour passer à la télé!

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dr WO 23/01/2012 18:42

Remarquable énumération.
Dr WO

Pangloss 23/01/2012 19:20



Merci pour les "classes impopulaires".



antonio 23/01/2012 05:42

Et Hollande a déjà commencé avec un discours personnel, du moins c'est ce que les journaleux nous ont répété à longueur de journée.
Moi je pensais béatement qu'un discours que l'on prononçait était toujours personnel!
Antonio

Pangloss 23/01/2012 07:15



Tellement personnel que ce que j'en retire, c'est une auto-promotion: "C'est moi le plus gentil".



Pascale 22/01/2012 20:42

Moi non plus, je ne le vois pas (Bayrou) au second tour. Quant à Marine Le Pen, je le vois autour de 22-25% des voix au premier tour. Ce que je vis tous les jours me conforte dans l'idée que si
Marine le Pen arrive à se présenter (Sarko fera tout pour lui barrer la route), le second tour l'opposera à Hollande. Fichtre ! Mes prévisions se réaliseraient-elles ?

Pangloss 23/01/2012 07:11



Les signatures sont un bon barrage de même que la loi électorale. Que certains partis qui représentent des fractions non négligeables de l'électorat ne puissent avoir leur candidat aux
présidentielles ou un nombre significatif de députés, est une négation de la démocratie.



NOURATIN 22/01/2012 18:30

Non? Tu crois vraiment qu'ils iraient jusque là?
Sérieusement, pour la Marine, il faut aussi décompter
quelques centaines de milliers de cocus de Sarkozy
qui se sont tellement fait niquer qu'ils ne peuvent plus décemment voter pour lui. Chez qui ils pourraient bien aller, ceux-là? Pas chez Bayrou, n'est-ce pas, soyons sérieux.
Amitiés.

Pangloss 22/01/2012 18:34



Ceux qui ne sont pas sérieux iront peut-être chez Bayrou. Je ne le vois pas au second tour.



BOUTFIL 22/01/2012 18:08

tiens, quesque je fous au milieu de ton énumération, je crois bien que je fait parti des sans intérêts et ça me rejouierai plutôt , je vais pouvoir voter, peut-être pour emmerder mon monde, petite
vieille irrascible qui fait semblant de rien comprendre...mdr

Pangloss 22/01/2012 18:33



Tu vois bien que ui es dans leur cible!



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.