Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 14:47

Sur certains sujets, mes lecteurs  réagissent au quart de tour et démarrent sur les chapeaux de roues (je n'oublie pas mes lectrices dont certaines sont assez "émotives"; je ne nomme personne en particulier, l'intéressée se reconnaîtra).

Mon article d'hier a provoqué ce genre de réaction.

Une relecture s'impose pour éclairer certains points.

1) Le régime concordataire (tout le monde est passé rapidement sur ces mots) qui s'applique en Alsace-Moselle n'est qu'un des éléments des dérogations au droit commun du reste de la France et qui sont l'héritage de la période pendant laquelle cette région faisait partie de l'Empire allemand. Quand la France a récupéré ces territoires et leur population, pour que la joie des retrouvailles ne soit pas ternies par de mesquines considérations de gros sous, elle a maintenu les dispositions avantageuses dont bénéficiaient les habitants de ces régions parmi lesquelles (mais pas seulement comme me l'a fait remarquer Nettoue) le statut des cultes (à l'époque, les religions catholiques, protestantes et juives);

C'était il y a bientôt cent ans, à l'époque où la religion tenait encore une grande place dans la société. La loi de 1905 votée quand l'Alsace n'était pas française ne s'applique donc pas encore aujourd'hui et les rapports des églises et de l'Etat sont régis par le droit allemand.

 Cela pose la question de l'application en 2011 du principe de laïcité car les raisons de ce statut dérogatoire ne sont peut-être plus les mêmes et ne sont peut être plus aussi valables qu'il y a un siècle.

Cela peut aussi favoriser l'installation en Alsace (de préférence à d'autres régions?) d'une communauté musulmane très organisée qui bénéficiera des dispositions favorables du statut concordataire.

2) Il semblerait que les rites funéraires musulmans, les impératifs de la religion ou les simples coutumes imposent que les défunts ne soient pas mélangés aux cadavres des non-musulmans. D'où les carrés musulmans.

Affaire de religion. Ils font ce qu'ils veulent quand ils le peuvent. Et être enterré en terre d'Islam résout tous les problèmes.

3) Mais dans le cas dont je parle, il y a une confusion ou une assimilation entre la religion et la nationalité (confusion et assimilation évidentes que l'on trouve dans le terme "arabo-musulman"). Ce qui amène certains musulmans à vouloir être enterrés "au pays" de l'autre côté de la Méditerranée. De la part de ceux qui ont gardé leur nationalité, c'est compréhensible. De la part de ceux qui ont acquis la nationalité française et l'ont souvent revendiquée de leur vivant, ça l'est moins.

Cependant, on peut toujours se dire que le journaliste de France-Inter a peut-être parlé trop vite et n'a pas fait la différence entre les musulmans français qui se font enterrer en France et les musulmans étrangers qui se font enterrer "au pays". La question est "Y en a-t-il une?".

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Éric G. Delfosse 04/01/2012 07:30

Amen ! ;-)

Pangloss 04/01/2012 08:08



, comme tu dis.



Éric G. Delfosse 04/01/2012 01:23

Si tout le monde faisait comme moi (aucune religion parmi les religions "officielles", et dispersion de mes cendres après incinération), il y aurait beaucoup moins de problème pour savoir où l'on
va être enterré...
Mais, bon, bonne année 2012 quand même !
Vous penserez à votre décès dans quelques années si vous voulez, mais pas en 2012 !

Pangloss 04/01/2012 06:57



Bonne éternité!



Juntos 03/01/2012 21:57

Si vous continuez à contrarier la lectrice émotive, elle nous servira de la pin-up voilée sur son blog.

Pangloss 04/01/2012 06:55



Non! Le vendredi après la prière.



L'émotive 03/01/2012 20:53

Oui, oui, je sais...

Pangloss 03/01/2012 21:02



Il faut quelquefois accepter le fait que les malheureux peuvent ne pas être tous gentils et que tel à qui on fait l'aumône ne serait pas bien accueilli dans notre salon.
Personne n'est parfait, hélas!



L'émotive 03/01/2012 20:36

Nettoue, nous ne sommes pas au Nigeria. Nous avons une Histoire et nous ne pouvons faire sans. J'ai bien compris la pensée de Pangloss mais alors, supprimons la double nationalité et fermons nos
frontières. D'ailleurs, fermons tout y compris les mosquées. Rire... Pangloss m'a qualifiée d'émotive. Je le suis peut-être et dans ce cas, je n'en rougis pas. Mais je suis certaine d'une chose :
nous sommes assis sur une bombe. Si nous ne lâchons pas un peu de lest, tout nous pètera à la figure. Derrière ces enterrements, il y a des femmes, des hommes qui ont eu une vie, une histoire.
Sincèrement, fichons-leur la paix et occupons-nous des vivants ! Il y a bien assez à faire.

Pangloss 03/01/2012 20:46



Pascale, il n'est pas question d'enterrements, il est question d'intégration, de viande hallal dansles cantines, de quartiers "interdits", d'horaires de piscine, de prières de rues, de femmes
voilées, de prêches ant-croisés, d'histoire revisitée et de culpabilisation. A voulir fermer les yeux, trop longtemps, on risque de pousser un extrémisme français contre des extrémistes
islamistes.



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.