Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 17:41

Je vous le dis tout net: tout ce battage à propos de l'Ukraine commence à me sortir par les yeux. L'insistance qu'on a par chez nous, politiques et médias à prendre parti pour les révoltés de la place Maïdan me rend tout ce discours suspect. J'ai du mal à croire que les uns sont les gentils et les autres les méchants. Que voulez-vous, je suis comme ça: plus on insiste pour me convaincre et plus je me dis que ça cache quelque chose.

Venezuela, 20 février 2014Car que savons-nous de la réalité ukrainienne après avoir entendu les dernières "en direct de Kiev de la bouche de nos envoyés spéciaux" sur fond de barricades et d'incendies? Que nous a-t-on appris de sa réalité géographique, linguistique, religieuse, historique, politique? Rien. Rien du tout.

On nous dit que les Ukrainiens sont pro-européens mais que leur gouvernement ne l'est pas. Circonstance aggravante, ce gouvernement est pro-russe. Traduction: ces gens nous aiment et l'amour désintéressé qu'ils nous portent est durement réprimé par les milices de Poutine.

Que Ianoukovitch ne mérite pas un brevet de démocratie, ni d'honnêteté, je veux bien en convenir. Et s'il était  chassé du pouvoir -démocratiquement si possible-, je ne le regretterais pas. Mais que tous, absolument tous les Ukrainiens soient pro-européens, ce qu'on essaie de nous faire croire, j'ai du mal à l'admettre.

Surtout après avoir lu cet article et éxaminé attentivement les cartes qu'il contient où l'on apprend que la situation n'est pas si simple.

J'en arrive à me demander si, pour les Occidentaux, l'affaire ukrainienne n'est pas un bon moyen d'aller taquiner la Russie en jetant de l'huile sur un feu qu'ils ont contribué à allumer pour se donner le beau rôle de pompiers bénévoles.

Et accessoirement en ce qui concerne la France pour nous faire oublier le Mali et la Centrafrique et que Pépère préside la République avec le succès que l'on sait.

Pour nous faire oublier aussi la complaisance que la France a pour d'autres pays et leurs régimes violemment répressifs. Je vous laisse le soin d'en faire la liste.

Juste un exemple: le Venezuela où des manifestations violentes embrasent la capitale, où les manifestants refusent une dictature "à la cubaine" et où les forces de police n'ont rien à envier aux Ukrainiennes. Oui mais voilà: au Venezuela la "révolution bolivarienne" au pouvoir est très bien vue de la gauche française et idolâtrée par l'extrême-gauche. Quelqu'un qui est tué par la police parce qu'il refuse le modèle cubain ne mérite donc pas que l'on s'attarde sur son sort.

PS: La photo n'a pas été prise à Kiev sur la place Maïdan, mais à Caracas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

josette 24/02/2014 06:28

j'oubliais ...pourquoi parlerait on du Vénézuela? bernard henri Levicieux n'y est pas !

Pangloss 24/02/2014 08:54



On peut être certain que quand ce type se penche sur un problème, il devient vite insoluble.



josette 24/02/2014 06:26

je rejoins le com de Monsieur Enzo, je ne sais plus qui a dit que le découpage des territoires d'Europe après la dernière guerre a été faite pour que la troisième guerre mondiale soit obligatoire
!
et pour en être bien assurés , on a crée cette foutue europe des banques , ou les pauvres des pays riches engraissent les très riches des pays pauvres!

Pangloss 24/02/2014 08:53



L'Europe part en sucette au profit de Barrroso et deceux qui le pilotent. Bientôt il ne restera plus que le bâton.


Vale!



capitaine enzo 23/02/2014 13:29

A la fin de la dernière guerre, Staline, Roosevelt se sont partagé l'Europe; résultat La finlande amputé de 30% de son territoire et l'ogre russe à poussé tous le monde vers l'ouest, résultat une
Pologne à moitié allemande, la Biélorussie formée avec une partie de la Pologne et une Ukraine, fabriqué avec un morceau de Moldavie, de Hongrie et de Pologne. Normal qu'ils ne se sentent pas chez
eux avec ce découpage à la noix.
Amicalement

Pangloss 23/02/2014 15:43



Et Koenigsberg, capitale de la Prusse orientale, patrie d'Emmanuel Kant, s'appelle maintenant Kaliningrad et est une enclave russe entre la Pologne et la Lituanie!


Ce découpage de frontières ressemble à celui que les colonisateurs ont laissé à l'Afrique.


Bonne journée.



NOURATIN 22/02/2014 09:29

Le Vénézuela? C'est quoi, ça le Vénézuela? Circulez y a rien à voir!
C'est sur la place Maïdan que ça se passe, avec Fabius en vedette américaine et n'allons pas chercher plus loin, Ianoukovich c'est un copain de Poutine. Aaaaaaaaaaaaaalors!
Amitiés.

Pangloss 22/02/2014 11:19



Ianoukovitch est sans doute un dictateur corrompu. Alors que Maduro est un émule de saint François d'Assise. Et puis d'abord, BHL est de la partie. Alors ...



corto74 21/02/2014 22:43

Ton titre de billet est parfait ! et aurait presque pu etre un billet a lui tout seul. pas un mot ds les médias Tv sur ce qui se passe au Venèz'. Etonnant, non ?

Pangloss 22/02/2014 11:17



Merci! Ce grossier bourrage de crâne m'insupporte.



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.