Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 14:09

27.06 cazeneuve.jpgUn peu partout en France, la qualification de l'Algérie pour les huitièmes de finale de la coupe du monde a donné lieu à ce qu'on appelle pudiquement des "débordements": mobilier urbain vandalisé, vitrines brisées et commerces un peu pillés, voitures incendiées et policiers caillassés.

A Paris, Lyon, Marseille, Vaux-en-Velin, Lille, Roubaix, Maubeuge, Valenciennes, Tourcoing etc etc etc

Des"actes isolés", dit Cazeneuve qui "condamne avec la plus grande fermeté". Pour la fermeté, on sait à quoi s'en tenir. On peut parier que le prochain match sera suivi des mêmes "incivilités" et se dire que l'actuel ministre de l'intérieur n'est pas plus efficace que son prédécesseur et qu'en plus il fait quand même nettement moins bien la bouche à l'envers que lui.


Et en Algérie, combien de voitures brûlées?

PS du 28/06: Je réponds à ma question grâce à El Watan: "2 morts et 31 blessés lors de manifestations de joie", titre-t-il. Mais d'après ce canard, il s'agit d'accidents de la circulation. Ce sont donc des morts joyeuses et pas des morts graves.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pangloss - dans Huronique
commenter cet article

commentaires

josette 02/07/2014 08:00

en France seuls les Magrébins ont droit de manifester
leur joie
leur peine
leur haine
leur ras le bol
leur desir
leur enthousiasme
leur religion
leur connerie
en foutant un bordel monstre et en detruisant les lieux et les choses chez ceux qui les accueillent .
faut il tous aller demander la nationalité algerienne pour avoir la paix chez nous ?

Pangloss 02/07/2014 10:54



Saura-t-on un jour de quelles condamnations ont écopé ceux qui ont été interpellés?



protection téléphone 30/06/2014 16:32

En fait, tout est prétexte à exprimer une violence sans borne. Une victoire de l'équipe d'Algérie amène les ejunes des citées à autant de bêtise qu'une défaite. Dans un cas c'est un sentiment de
toute puissance, dans l'autre, d'humiliation. Il n'est pourtant pas compliqué de trouver juste un sentiment de joie, non ?

Pangloss 30/06/2014 16:50



Un commentaire mi-chèvre mi-chou qui vient d'un site qui vend des machins.



Pascale 30/06/2014 07:39

Ah ! Votre blog a meilleure mine ce matin...
Bonne journée Pangloss !
Bises.

Pangloss 30/06/2014 09:27



Oui, mais je me sens toujours aussi bizarre.


Plus de deux mois de vacances?



Pascale 29/06/2014 19:41

Ouh la la ! Votre blog est tout bizarre ce soir ! Un (mauvais) coup de Bouteflika ?
Bises et bonne soirée.

Pangloss 30/06/2014 09:26



J'ai vu ça. je me suis senti moi-même assez bizarre en découvrant l'écran. Je ne pensais pas à Bouteflika (pauvre vieux débris) mais à une mauvaise manip de ceux qui -pour notre bien à tous-
surveillent que l'on se sert à bon escient de notre liberté d'expression.


Bonnes vacances (!)



Souliko 29/06/2014 11:30

Il faut les comprendre ! On trouve plus facilement des voitures à brûler que des bûches en ville pour faire des feux de joie !

Pangloss 29/06/2014 12:11



Et d'abribus à casser.


Tout ça commence à me gonfler. Je vais en arriver à détester le foot et les Algériens.



Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.