Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 17:32
Les traditionnels "lâchers de taureaux" de Pampelune ont déjà occasionné un mort et deux blessés graves cette année. Seulement.

Cela est dû principalement au fait que les taureaux sont des cons. S'ils se doutaient un tant soit peu que les blaireaux qui courent à leur côté sont ceux qui vont applaudir leur supplice et leur mort le lendemain, ils en profiteraient un peu plus.
Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Pour le lâcher de beaufs, je vote oui..
J'ai su que je pouvais compter sur mon instinct, le jour où j'ai constaté que dès que je n'accroche pas avec un quidam, tôt ou tard, j'apprends qu'il est chasseur et (ou) amateur de corridas, je ne sais pas, ils ne sentent pas pareil...
Répondre

Ils ne sont pas en odeur de sainteté?


P
La grande différence avec les politiciens, c'est qu'en politique les taureaux eux ne meurent pas quand ils se lachent...
Répondre

C'est parce qu'on ne les lâche pas au bon endroit.


U
ca me dégoûte et j'avoue que quand un taureau blesse quelqu'un (hormis femmes enfants) je savoure ce moment pour le taureau...
Répondre

Les femmes et les enfants n'ont rien à faire là.


L
C'est pour ça que j'aime la chanson de Cabrel sur la corrida (pas parce qu'il habite près de chez moi !) rêver de la femme du torrero qui dormira sur ses deux oreilles....mais de tout ça je retire que l'animal n'est pas celui que l'on pense.. y a du boulot pour les humains pour égaler les bestiaux !!!!
Répondre

Les corridas et la chasse flattent les bas instincts de crtains électeurs dont les voix sont indispensable à certains "bas élus".


S
Et si on faisait un lâcher de beaufs l'année prochaine ?
Répondre

Je mets la proposition aux voix.


Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.