Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 21:21
Entendu à la radio ce matin sur une station de service public (oh!):

Un président est protégé par cinquante gardes du corps. L'un d'eux est un terroriste.
Mais personne ne sait lequel.
Un président a cinquante maîtresses. L'une d'elle est séro-positive.
Mais personne ne sait laquelle.
Un président est conseillé par cinquante économistes. L'un d'eux est compétent.
Mais personne ne sait lequel.
Partager cet article
Repost0

commentaires

J
bien ,vraiment sympa, bonne soirée.
Répondre
P

Merci, merci!


D
Hé, hé, hé!
Le pape a 30 cardinaux chargés de sa com' aucun n'est compétent!...
C'est bizarre...même moi je la trouve pas drôle!
En revanche, Obama lui c'est le digne successeur d'Eddy Murphy! Mais je ma demande si c'est réellement ça qu'o lui demande de faire?!....
A bientôt, DEX.
Répondre
P

Même moi aussi!
A bientôt comme tous les matins!


S
Moi aussi c'en était une...
Répondre
P

Je suis lent, ce soir. Désolé!


S
C'est encore une énigme ? Nan passque j'ai cherché toute la journée et j'ai pas trouvé !!
Répondre
P

C'est juste une blague! Pas drôle?


N
Tes gardes du corps ne font pas grève, j'espère, l'ami
Bonne soirée
Nettoue
Répondre
P

Non, ça va. Je me garde tout seul!


Présentation

  • : Le Huron, Pangloss et compagnie
  • : Les nouvelles qu'on nous donne, ce qu'on peut en faire et en penser sans laisser passer une occasion de ricaner. Et la vie quotidienne, ses hauts et ses bas. Pas vraiment politiquement correct et rarement consensuel.
  • Contact

Regardons les choses en face:

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.
Ceux qui ont leurs deux yeux sont regardés de travers.

Prudence!

"Si tu risques
de croiser quelqu'un
qui veut faire ton bonheur,
change de trottoir!"
(Henri Jeanson)

Métaphore maritime

Certes, nous sommes embarqués sur le Titanic mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter: en cas de problème on nous transfèrera sur le radeau de la Méduse.

Si vous aimez ça

Copyright? Bof! Si ce que j'écris vous plaît, vous pouvez le recopier. Si vous êtes gentils, vous pourrez dire que j'en suis l'auteur. Sinon, je ne vous ferai pas un procès.